01-10-2018 14:30 - Charles Aznavour n'est plus

Charles Aznavour n'est plus

L'Orient-Le Jour - Le dernier des géants de la chanson française est mort dans la nuit de dimanche à lundi, à l'âge de 94 ans.

Charles Aznavour, dernier des géants de la chanson française, est mort dans la nuit de dimanche à lundi, à l'âge de 94 ans à son domicile dans les Alpilles (sud de la France), ont annoncé à l'AFP ses attachées de presse.

Véritable ambassadeur de la culture française, le chanteur français le plus connu à l'étranger revenait d'une tournée au Japon, après avoir été contraint d'annuler des concerts cet été en raison d'une fracture du bras après une chute. Il était annoncé à Bruxelles le 26 octobre et devait encore se produire en novembre et décembre à la Seine musicale, près de Paris, puis en mini-tournée en France.

Ces dernières semaines, l'infatigable Charles Aznavour, né Shahnourh Varinag Aznavourian le 22 mai 1924 à Paris de parents arméniens, avait dû annuler quelques concerts. D'abord en avril à Saint-Pétersbourg, victime d'un tour de reins. Puis en mai, en raison d'une fracture de l'humérus gauche, après une chute. Une accumulation de pépins physiques qui le ramenaient subitement à sa condition de mortel.

"Je ne suis pas vieux, je suis âgé. Ce n'est pas pareil", se plaisait-il à nuancer. Une façon espiègle de défier le poids des années pour celui dont le couronnement artistique est venu assez tardivement, à 36 ans, le 12 décembre 1960 à l'Alhambra.

Connu pour ses grandes chansons comme "La Bohème", "La Mamma" ou "Emmenez-moi", mais aussi pour son engagement pour l'Arménie, il a aussi écrit pour les plus grands, Juliette Gréco, Gilbert Bécaud, Edith Piaf qui le soutint ardemment et fut un de ses "quatre points cardinaux avec Charles Trénet, Constantin Stanislavski et Maurice Chevalier".

Il a aussi fait carrière au cinéma: en quelque 80 films, il tourna avec François Truffaut ("Tirez sur le pianiste"), Volker Schlondorff ("Le tambour"), Claude Chabrol ("les fantômes du chapelier")...

Parfois brocardé à ses débuts pour sa petite taille et sa voix, Aznavour a entretenu son mythe par la scène, dans les salles les plus prestigieuses du monde. Comme une revanche sur tous ceux qui ne lui prédisaient aucun avenir et qui "sont tous morts depuis longtemps, alors que moi... je suis encore là", cinglait-il.

OLJ/AFP



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 709

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • pyranha (H) 01/10/2018 18:54 X

    Un monument de la chanson Française vient de tirer sa révérence .Une voix, un philosophe, un très grand poète vient à jamais de nous quitter. Merci Charles de nous avoir dés le bas âgé habitué à ne veiller rien que pour fredonner : La bohême, il faut savoir, la Mama, Et pourtant…Pour avoir émerveillé et créé une chaine d’admirateurs à travers la planète terre. Je vous dis adieu l’artiste et merci l’immortel. Combien de fois en revisitant ta discographie des larmes ont coulé sur mes joues ? Tu ne mourras jamais car la tombe des absents est toujours dans le cœur des vivants. Que le Miséricordieux vous place dans le plus béni de ses paradis .