05-10-2018 15:30 - Télécoms: C’est parti pour la 4G

Télécoms: C’est parti pour la 4G

Rimeco - L’Autorité de régulation des télécommunications (ARE) lance un appel d’offres pour l’attribution de nouvelles licences pour l’établissement et l’exploitation de réseaux et services de communications électroniques en vue de fournir des services de communications électroniques mobiles de deuxième, troisième et quatrième génération ouverts au public (2G/3G/4G) en Mauritanie, annonce l’organisme public sur son site internet.

L’appel d’offres vise deux types de licences :

– Des licences dites 4G, permettant d’utiliser les technologies 4G pour la fourniture de services de communications électroniques aux profits des opérateurs détenteurs de licences 2G/3G en Mauritanie ;

– Une licence dite 2G/3G/4G à un nouvel opérateur lui permettant d’utiliser les technologies 2G/3G/4G, pour la fourniture de services de communications électroniques en Mauritanie.

– La procédure de dépouillement débutera après la Remise des dossiers de soumission fixée au plus tard le 5 décembre 2018 à 12h00 (heure de Nouakchott

A cette allure, nous pourrions tout aussi bien, oser encore un petit semestre et rêver de l’avoir pour l’année 2019.

Pour rappel, La 4G existe et a été adoptée par de nombreux pays depuis longtemps déjà. Certains de nos voisins l’ont déjà.

Autrement dit la 3G est en fin de vie et même obsolète par rapport à l’échelle de l’évolution des technologies. Pour cet ingénieur que nous avons rencontré Le choix de la 4G pour notre Pays tombe a pic pour au moins quatre raisons :

Primo, pour éviter l’obsolescence de la 3G, une technologie qui date des années 2000.

Deuxio, pour profiter du saut technologique qui rendra possible le Haut Débit. Tertio, pour permettre aux trois opérateurs d’être au même niveau, alors qu’ils ne le sont pas du tout avec le lancement de la 4G.

Enfin quarto, la 4G, élargie à l’ensemble des opérateurs, permettrait a coup sur la prise en charge d’un éventail de services à valeurs ajoutées et de développement de contenu que le coût des investissements de départ pourrait être rapidement amorti par la mise en place de partenariats gagnant-gagnant avec des opérateurs virtuels (MVNO: Mobile Virtual Network Operator) et/ou de développeurs, de services, de contenus et d’applications pour les mobiles.

Autant de création d’entreprises en perspective dans l’innovation et davantage de création d’emplois de haute technicité qui contribueront à garder nos jeunes diplômés.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2130

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Belphegor (H) 08/10/2018 13:29 X

    @commentinator Je crois les différences énormes entres les débits théoriques et réels s'expliquent en grande partie par le fait que lesdits opérateurs ne veulent pas saturer encore plus leurs réseaux dont la qualité oscille souvent entre "moyen" et "médiocre" en temps normal, pour moi l’ARE met clairement la charrue avant les bœufs (comme elle l’a déjà fait pour la 3G) en mettant en vente des licences 4G sans obliger les opérateurs à respecter leurs engagements commerciaux en terme de couverture et débit.

  • commentinator (H) 07/10/2018 02:42 X

    fesont un calcul simple. vue que nous avons une connexion HSPA+ qui a techniquement une limite de 21mbps. alors que par exemple le reseau chinguitel offre un réseau limité a 1mbps. ils nous offrent donc 4.7% de la vrai vitesse du 3g+. donc si le calcul saplique pour la 4g, le resultat serait ansi. chinguitel (3g+) : 1mbps = 4.7%; chinguitel (4g) : 7.5mbps = 4.7%; mauritel avec une vitesse de 7mbps pour linstant, serait 33%, donc. mauritel (3g+) : 7mbps = 33%; mauritel (4g) : 49.5mbps= 33%; la 4g LTE a une limite de 150mbps :)

  • Belphegor (H) 05/10/2018 19:47 X

    La qualité de la 3G n'a jamais été entièrement satisfaisante en RIM depuis son introduction (surtout dans les villes et localités de l'intérieur) il y a une décennie donc on peut logiquement déduire que la future 4G sera tout aussi décevante à l'usage que l'actuelle vu que la base technique est mauvaise avec l'incurie des opérateurs qui préfèrent payer rubis sur ongle les lourdes amendes qui leur sont infligées que d'investir sérieusement pour pallier aux défaillances techniques qui leur sont signalées chaque année par le régulateur.....Le seul bénéficiaire immédiat sera l'état qui engrengera des milliards d'ouguiyas générés par les ventes de ces licences mais je ne partage pas l'enthousiasme excessif de l'auteur de cet article pour les utilisateurs lambdas qui risquent fort de ne pas voir d'améliorations significatives à l'usage puisque les performances réseau des 3 opérateurs sont inversement proportionnelles aux publicités tapageuses et mensongères dont ils nous abreuvent quotidiennement et partout sauf si l'état se montre cette fois assez dissuasif pour les obliger à respecter leurs engagements vis à vis de leurs abonnés.