11-10-2018 01:30 - Magal de Touba : bloqués à la frontière, les Sénégalais de Mauritanie appellent les guides religieux à l'aide

Magal de Touba : bloqués à la frontière, les Sénégalais de Mauritanie appellent les guides religieux à l'aide

Pressafrik - Des ressortissants sénégalais installés en Mauritanie sont dans le désarroi total. Ils sont bloqués à la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie par les gros porteurs sénégalais. Ils informent qu'ils veulent regagner Touba pour les besoins du Grand Magal.

L’un d’eux Kader Mbodj explique : «On ne nous a pas laissés partir. On a fait toutes les démarches qu’on doit faire à la Douane et à la police. Et, en partant, il y a la fédération des transporteurs sénégalais qui bloque à la frontière et qui ne veut pas qu’on parte au Sénégal».

Interrogé par la Rfm, il poursuit : «On veut aller à Touba pour voir nos grands marabouts religieux». Très fatigués, ces Sénégalais de Mauritanie demandent auprès de leurs guides religieux qu’ils fassent une intervention pour que ces gens (transporteurs) puissent les laisser passer.

Mbodj de déplorer les durs moments qu'ils vivent actuellement : « On n’a pas de toilettes pour se doucher ni pour faire nos besoins naturels, certains passent la nuit dans les ruelles, d’autres dans les voitures et là on nous oblige à retourner en Mauritanie».

Aminata Diouf



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Pressafrik
Commentaires : 1
Lus : 3217

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • mystere1 (F) 11/10/2018 15:50 X

    Mais pourquoi cette hostilité entre nos deux pays voisins, même l'égard que l'on donne aux maliens, camérounais, ivoiriens et autres étrangers africains, est mieux que ceux de nos voisins sénégalais qui sont des gens paisibles sérieux, travailleurs,et poli, vraiement notre pays a un grand problème, jusqu'à quand cette haine ou allergie aux sénégalais, ce n'est pas normal, tout ce tracas d'ennuis pour leur voyage au bercail doit être réglé, ils doivent aller comme obligation faire leur petit pélerinage à Touba, c'est leur plein droit, j'espère qu'ils auront bientôt un ordre reçu de continuer leur trajet voyage.