11-10-2018 07:45 - Le sénateur Ould Ghada déclare reprendre sa "lutte"

Le sénateur Ould Ghada déclare reprendre sa

Adrar Info - Le sénateur Mohamed Ould Ghada a annoncé la reprise de sa lutte, après un mois consacré à sa famille, depuis sa libération, soulignant qu’il est "plein d’espoir et d’enthousiasme".

Ould Ghada a déclaré, dans un tweet sur sa page dans les réseaux sociaux, que "tous les signes de changement sont visibles à l’horizon", soulignant qu’il n’est pas de ceux "qui sont frustrés par les résultats des élections", affirmant qu’il ne les considère qu’une "copie des élections de 2003 avant la chute d’un autre militaire et que les résultats obtenus par voie des intimidation, menaces, fraudes et recyclages ne profitent pas à leur bénéficiaire quand il s’enlise".

Ould Ghada a souligné qu’il n’a pas peur de "répression, emprisonnement ou confiscation de fonds". Ce sont des choses que les événements et les jours ont prouvé, qu’elles ne font que renforcer le peuple et accélérer la chute des dictatures".

"Soyons une forteresse fortifiée pour défendre les articles verrouillés de notre constitution", a-t-il conclu.

Source : https://alakhbar.info/?q=node/13754

Traduit par adrar.info





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1867

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • ELVALLI (H) 11/10/2018 11:09 X

    Notre Peuple a besoin du sénateur courageux Ghadda et du député courageux Biram pour lui ouvrir le chemin de la Liberté. Il n’y a pas de peuples révolutionnaires sans guide téméraire. Un vieillard à demi-nu a conduit l’inde à se libérer du joug du cruel colon qu’est l’Anglais. Notre pays est pris en otage par un aventurier qui a usurpé le pouvoir par coup d’Etat puis qui s’est fait élire par la triche et réélire par la force de sa milice personnelle qui menace et arnaque nos commerçants, nos intellectuels, nos hommes politiques et nos populations rurales. Il modifie anticonstitutionnellement notre loi fondamentale, emprisonne les élus du peuple, et nous demande la tyrannie à travers des simulacres d’élections frauduleuses supervisées par une CENI qu’il nomme et une administration à sa botte. Si les mauritaniens ne barrent pas la route à ce Bokassa en puissance, ils seront la risée du monde.