05-12-2018 23:00 - Musée des Civilisations Noires (MCN), une Histoire en marche ! [PhotoReportage]

Musée des Civilisations Noires (MCN), une Histoire en marche ! [PhotoReportage]

Yero Ndiaye - Une longue histoire, celle des idées

Le MCN est avant tout l’expression d’un besoin propre à un contexte historique précis. Son origine s’ancre dans les racines idéologiques de la Négritude face à une dévalorisation des héritages, historiques technologiques et culturels des civilisations noires.

A l’époque, devant les constructions théoriques qui définissaient des catégories raciales bientôt obsolètes, les stratégies communes transcontinentales prenaient forme à l’intérieur des grandes rencontres panafricaines parmi lesquelles la Conférence panafricaine de Londres (23-25 juillet 1900), le Congrès panafricain de Manchester (15-21 octobre 1945) et la Conférence d’Accra (15-22 avril 1958).

Outre ces manifestations à forte teneur politique contre les inégalités, les deux Congrès des écrivains et artistes noirs (Paris 1956 et Rome 1959) marquent la naissance de discours qui ajoutent une facture culturelle et artistique à ces dynamiques déjà globales.Il a été conçu dans l’esprit de défense, d’illustration et de compréhension du sens des valeurs de civilisation du monde noir.

Le MCN c’est aussi une longue marche historique, déjà en 1972 l’UNESCO est saisi par le Président Léopold Sédar SENGHOR pour le projet du musée. Avec son engagement des actes décisifs sont posés notamment :

• une mission de Pedro Ramirez Vasquez, architecte mexicain auteur du Musée National d’anthropologie de Mexico.

• l’implication des Professeurs, Jean Gabus, Directeur du Musée de Neuchâtel et Georges Henri Rivière, Directeur général de l’ICOM.

• la création d’un commissariat pour la création du Musée des Civilisations Noires par décret du 25 septembre 1976.

• la nomination du professeur Jean Gabus comme conseiller technique du Gouvernement du Sénégal pour la Muséologie du Projet.

• la présentation de l’avant-projet et de la maquette du Plan de Masse au Président Senghor le 29 avril 1977 ;

Après le départ du pouvoir du Président SENGHOR, le projet est rangé dans les tiroirs (Ajustements structurels et crise économique des années 1970 obligent).

Ce n’est qu’en Juin 2008, que le Président Wade et Pasteur Jackson pose la première pierre sur le site actuel et enfin le 20 décembre 2011, le Président Sall relance les travaux et cette fois sera la bonne !

Le bâtiment est sur pied avec des inspirations architecturales puisées de la case à impluvium de la basse Casamance et du grand Zimbabwe. Un clin d’œil à l’architecture africaine traditionnelle. La Conférence internationale de préfiguration du Musée des Civilisations noires (CIP) organisée en juillet 2016 et les ateliers de conception des expositions (Mars 2018) ont été d’un grand apport pour dégager les grandes lignes de cohérence devant guider sa mise en œuvre.

Ainsi, le Musée des Civilisations Noires sera une institution multidimensionnelle et un outil unique au monde qui a comme ambition de retracer l'histoire de la civilisation humaine et de représenter toutes les sensibilités culturelles du monde noir. Une vocation historique et géographique très étendue en ce sens qu’il prend en charge la thématique de l’Afrique berceau de l’humanité, les grandes étapes de l’hominisation et de la conquête du monde par l’espèce homo à partir de l’Afrique ainsi que tous les processus par lesquels les cultures du monde noir ont essaimé à travers l’humanité.

Le MCN sera aussi un lieu d’études, de prospection et de production de savoirs sur le monde noir dans une contemporanéité globale. Il s’agit de reprendre l’initiative, notamment autour des questions les plus exigeantes des temps modernes.

Il jouera enfin un rôle dynamique dans la politique culturelle du Sénégal en ouvrant la perspective par-delà les frontières nationales. En ce sens, le MCN qui vient en appui au secteur de la culture, sera un hub où seront célébrées, en permanence, les continuités culturelles et les valeurs de civilisation dont l’Afrique a grandement besoin pour construire le projet de l’unité dans la tête des hommes.

Orientations spécifiques des expositions inaugurales

Dans l’état du musée nous devons être absolument innovants pour réussir une ouverture de qualité. Elle sera d’une durée médiane et n’aura aucune ambition d’être une exposition permanente. Il faut donc opter pour un musée de type dynamique et évolutif qui trouvera sa force dans la programmation et le mouvement.

Plusieurs lignes de cohérence ont été identifiées pour encadrer les expositions à venir. Ainsi, Le MCN doit:

- renoncer aux expositions dites permanentes qui ont partout montré leurs limites. C’est ce renouvellement qui fondera son dynamisme.

- être le Musée des Civilisations noires qui célébrera la mise en scène du binôme Senghorien « enracinement et ouverture », la créativité et le dynamisme des civilisations noires dans un monde globalisé.

- être un espace avec un projet éducatif où on construit, au quotidien, l’estime de soi. Il s’agit, à travers des expositions thématiques, de monter aux publics que le monde noir a apporté et continue à apporter, une contribution importante au patrimoine culturel et scientifique de l’humanité

- être un espace où on célèbre les cultures de l’oralité à travers une programmation rigoureuse qui permette aux dépositaires de nos traditions culturelles de rencontrer les publics,en montrant l’apport inestimable à l’écriture de l’Histoire africaine,

En outre :

- On n’y démontrera que l’Afrique n’a pas seulement été le berceau de l’humanité. Et qu’elle fut aussi un espace d’invention et de créativité où l’homme, à partir de ses capacités exceptionnelles d’observation, a su comprendre son milieu et inventer, au quotidien, les instruments indispensables à sa mise en valeur,

- On revisitera l’histoire du continent qui est également celui où fut proclamée, dans différentes déclarations majeures, la valeur de l’humain. On choisira ici de mettre l’accent sur la charte du Mande, la proclamation de l’Ubuntu,

- On y réhabilitera la tradition orale en montrant l’apport inestimable à l’écriture de l’Histoire africaine,

- On y exprimera l’identité du Musée des Civilisations noires comme étant un enfant du Festival mondial des arts nègres et de la longue marche du panafricanisme.Dans cette perspective le MCN, à travers ses programmes, revisitera en permanence les continuums culturels pour déstructurer les frontières et promouvoir la culture de l’unité et de l’intégration dont les fondements historiques doivent être mis en évidence. En ce sens le MCN sera un laboratoire et un observatoire de l’intégration par la culture au service des décideurs politiques.

Seraaussiprésenté l’apport de l’Afrique dans le développement de l’humanité en matière de sciences et de techniques illustré par la sélection d’extraits bien choisi de textes montrant la profondeur, la continuité et la discontinuité de la production intellectuelle dans le temps et l’espace de l’Egypte ancienne à nos jours en considérant les cosmogonies, la littérature orale, et les manuscrits arabes et ajami.

La production scientifique et technique ainsi que l’architecture feront aussi l’objet d’illustrations.

Qu’il s’agisse de la domestication des plantes, des animaux, de la maîtrise du feu ou encore de l’invention de la sidérurgie l’Afrique a, comme les autres continents, mais parfois bien avant eux, permis à l’humanité de franchir des pas de géant.

Les expositions passeront également un message fort adressé aux jeunes générations pour les accompagner dans la tâche d’affirmation d’une présence africaine, noire dans le monde d’aujourd’hui : Avec la mondialisation des foyers de cultures noires comme celles de commerce de longue distance à travers le Sahara, l’Atlantique et l’Océan indien, l’exposition présentera également des objets relatifs aux traites négrières ainsi que le rôle déterminant de la résistance et de la résilience des populations noires déportées dans la création de nouvelles cultures porteuses d’une exigence de l’universel,

- La Création continue de civilisations de la rencontre avec l’œuvre de civilisation dont l’Afrique a été et continue d’être le foyer, sur le continent et dans les diasporas,

- Les Spiritualités africaines à travers desiconographies, cultures matérielles et textes rituels ainsi que les appropriations africaines de l’Islam et du Christianisme telles que manifestées par exemple dans le kinbanguisme ou dans l’enseignement de Thierno Bokar.

Le MCN qui sera inauguré le 06 décembre 2018 sera un Musée de son époque dans le temps du monde et ne sera surtout pas un musée ethnographique, ni anthropologique, ni chromatique et encore moins subalterne. L’une de ses missions fondamentales sera d’historiciser le Noir et non de l’essentialiser autour de thématiques fortes et articulées autour des civilisations noires de l’Afrique, berceau de l’humanité à l’Afrique maintenant en passant par les grandes civilisations et l’avancée technologique de l’Afrique !















Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Yero Ndiaye
Commentaires : 1
Lus : 1239

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • foutatoro (H) 06/12/2018 09:32 X

    Voilà un pays qui avance à pas de géant, pendant que chez "nous", on vit l'archaïsme à tous les niveaux. Comme une malédiction. Que de temps perdu chez "nous" !Passif humanitaire, esclavage, école ko, santé ko, routes ko, administration coma, moral et éthique zéro, valeurs perverties...