29-12-2018 18:00 - Mauritanie : destruction de produits prohibés pour plus de 300.000 dollars

Mauritanie : destruction de produits prohibés pour plus de 300.000 dollars

Apanews - Des produits prohibés d’une valeur de 12 millions d’ouguiya MRU (330.000 dollars) ont été incinérés près de Rosso, a-t-on appris, vendredi, de source judiciaire dans cette ville, située à 200 km au sud de Nouakchott.

L’incinération porte sur plus de 2.700 cannettes d’alcool et plus de 1.200 kilogrammes de médicaments falsifiés ou périmés, en plus de grosses quantités de cigarettes, a précisé la même source.

Ces produits sont le résultat de plusieurs saisies effectuées par la douane mauritanienne aux points de passage situés sur la frontière avec le Sénégal.

Leur incinération a eu lieu sous la supervision du procureur de la République au niveau de Rosso en présence des autorités administratives et sécuritaires de la région.

La consommation et la commercialisation des alcools sont strictement interdites en Mauritanie, pays dont la population est à 100% musulmane. Les trafiquants font recours à diverses astuces pour contourner la vigilance des services douaniers et sécuritaires pour introduire de tels produits destinés en grande partie aux étrangers.

De leur côté, certains importateurs de médicaments peu scrupuleux de la santé des gens introduisent des produits pharmaceutiques falsifiés là où des revendeurs locaux continuent de proposer des médicaments périmés.

MOO/cat/APA




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Apanews
Commentaires : 2
Lus : 1256

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • tarhilgazra@yahoo.com (H) 30/12/2018 09:41 X

    Tout le lot brûlé ne vaut pas 10.000$ les médicaments proviennent des pays voisins et sont employés dans toute la vallée.

  • Dr le Toubib (H) 29/12/2018 18:24 X

    Les produits prohibés sont détruit devant le procureur de la Wilaya, mais ces produits ont été amené par des personnes et le plus souvent des mauritaniens est ce qu’ils sont mis en prison, si la Mauritanie est un pays musulman ou certains abusent de la drogue et vont à la mosquée, récitent le Coran, mentent et volent, c’est quoi être musulman, il fallait dire que les malfaiteurs sont en prisons de… et qui veut les rendent visites pour faire connaissance de leur circuit peut vraiment aller les voir. Les produits n’ont pas pris le bus, les taxis et autres moyens de transports pour arriver en Mauritanie, ces produits seul ne font pas la différence entre musulman et non musulman, tout dépend de celui qui les utilisent pour être leur disciple.