10-01-2019 15:33 - Mauritanie : fermeté dans l’application de la loi contre la discrimination

Mauritanie : fermeté dans l’application de la loi contre la discrimination

Sahara Médias - Le procureur général de la république en Mauritanie Mohamed O. Meymi a initié mercredi 09 Janvier une circulaire consacrant la fermeté dans l’application de la loi incriminant la discrimination contre les personnes et les parties incriminées dans les pratiques liées à la haine et la discrimination.

Cette circulaire, adressée aux procureurs de la république sur toute l’étendue du territoire national, appelle ceux-ci à activer les accusations contre les parties et les personnes impliquées ou à l’origine d’un discours ou la pratique de la haine.

Cette loi incriminant la discrimination avait été adoptée l’année dernière et est entrée en vigueur après sa publication au journal officiel, prévoit des peines de 5 ans de prison assortie de lourdes amendes.

Cette loi qui ne prévoit pas la rétroactivité permet au parquet de poursuivre les auteurs des crimes racistes même en l’absence d’une plainte formulée par les personnes ou les groupes victimes des faits.

Dans son discours mercredi qui a suivi la marche contre la haine et la discrimination, le président Mohamed O. Abdel Aziz avait affirmé que la loi sera fermement appliquée à tous, sans exception.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2439

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Mawdo1960 (F) 11/01/2019 17:23 X

    une campagne presidentielle basee sur les pauvres... et oui nous avons plus de pauvres qu'il y 10 ans. Une nouvelle camapgne pour lutter contre la discrimination, la Mauritanie est plus raciste qu'elle l etait les annees 1960. A quand le reveil?

  • leguignolm (H) 10/01/2019 16:39 X

    Mohamed Ould Abdel Aziz colle nous la paix et dit nous ce qui chussaute dans ta poitrile, on finira de le régler par négociation. Oumar El Bachir tout prêt de toi son cas est pur que ton cas avec deux mandats d'arrêts, on est entrain de négocier son cas à plus forte raison que toi! "wajatak moulana" tu laisse le pays en paix!!