17-01-2019 16:47 - La Mauritanie, toute entière, endeuillée

La Mauritanie, toute entière, endeuillée

IRA-Mauritanie - Ce mercredi 16 janvier 2019, les médias ont fait état d’un drame ; il s’agit du naufrage d’une embarcation de fortune dans les eaux maritimes entre le Maroc et l’Espagne. Cet accident a causé la mort de cinquante-deux (52) jeunes mauritaniens dont une femme.

Que de la désolation à s’imaginer ces jeunes gens bien conscients qui prennent des risques énormes, au péril de leurs jeunes vies, pour rejoindre l’Europe par la traversée de l’océan. Ces jeunes sont partis, fuyant la misère et l’absence de perspectives pour eux en Mauritanie.

A cette douloureuse occasion, IRA – Mauritanie, se joignant à l’élan de compensions générale :

- Présente ses sincères condoléances à l’ensemble du peuple mauritanien, aux proches et familles éplorés des disparus,

- Lance un appel aux potentiels candidats à l’immigration clandestine à s’abstenir d’essayer de rejoindre l’Europe par des voies irrégulières et à hauts risques et à se fixer des objectifs réalistes au pays,

- Et, rend les autorités mauritaniennes responsables de la situation lamentable dans laquelle se trouve la jeunesse du pays et les appelle à plus de responsabilité face aux problématiques des jeunes.

Nouakchott, le 17 janvier 2019

La Commission de communication



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : IRA-Mauritanie
Commentaires : 3
Lus : 3036

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • lass77 (H) 18/01/2019 08:28 X

    Aziz doit décréter un deuil national. Il faut oser dire les choses sans honte, ces jeunes quittent leur pays au peril de leur vie car sans avenir et perspectives.

  • diontaadod (H) 18/01/2019 07:35 X

    guerre d'infos ou intox à qui croire 52 migrants noyés pour certains démentis par le gouvernement .la fiabilité d'une source est très importantes

  • mdmdlemine (H) 17/01/2019 17:03 X

    L'IRA est en avance par rapport à l'administration, puisqu'elle se précipite pour exprimer ses condoléances au moment où le pouvoir démentit le drame même faux On dirait que la guerre médiatique qui est l'un des nerfs de la rude bataille présidnetielle en perspective est déjà lancée et que l'IRA compte capitaliser pour ce défi toutes ses energies Il est temps de rompre avec le spectarisme officiel surtout que ce drame qui touche une communauté peut être inscrit par le silence officiel dans le cadre de la marginalisation dont se plaint cette même composante nationale Sans doute le pire pour l'Etat ce sont ses conseillers qui prennent tout à la legere alors qu'ils pouvaient redorer leur balson en compatissant à la douleur des victimes