21-01-2019 14:31 - Nouadhibou : pose de la première pierre de la station de dessalement par le président Aziz

Nouadhibou : pose de la première pierre de la station de dessalement par le président Aziz

Sahara Médias - Le président mauritanien Mohamed O. Abdel Aziz a inauguré ce lundi à Nouadhibou la première phase du projet de la station de dessalement de la ville.

Cette étape, selon les responsables du projet, permettra de doter la ville quotidiennement de 5000 mètres cubes d’eau supplémentaires, une production qui sera portée à 15.000 m3 à la fin des trois phases du projet, réalisé pour un coût total de 630 millions de nouvelles ouguiyas (MRU) sur le budget de l’état.

Les travaux prévus dans le cadre de l’actuelle phase portent sur le forage, l’équipement, la liaison et l’extension de 9 ouvrages dont la production de chacun varie entre 60 et 70 m3 par heure et la construction et l’équipement d’une station de dessalage de l’eau de mer et la réalisation d’un réseau de branchement de 24km de tuyaux de 400 mm de diamètre, chacun, pour drainer l’eau.

Il est prévu également dans le cadre de ces travaux, la construction des réservoirs en béton et deux stations de pompage dont la première avec une capacité de 210 m3 par heure et la seconde 350m3 par heure. La station sera liée avec le réseau électrique par des générateurs dont la capacité globale est de 3 mégawats et la construction des locaux pour l’exploitation de la station.

Le président O. Abdel Aziz a rencontré le conseil supérieur de l’orientation stratégique de la zone franche de Nouadhibou.

Il est prévu, lors de cette réunion, la première à se tenir à Nouadhibou et la quatrième depuis la création de la zone franche en 2013, la présentation d’un exposé qui résume l’ensemble des activités réalisées cette année dans le cadre des investissements et les projets prévus.

Le président Mohamed O. Abdel Aziz a par ailleurs visité l’hôpital de la SNIM, dans la cité de Cansado, où il a été accueilli par l’administrateur, directeur général de la société Hassena O. Ely entouré de certains de ses collaborateurs.

Il a visité les différents services hospitaliers et s’est informé sur les prestations offertes par cette unité et son rôle dans la résolution des problèmes de santé de la ville et l’allégement de la pression sur les autres structures de santé à Nouadhibou.

Cet hôpital compte un certain nombre de spécialités notamment chirurgicales, gynécologiques et pédiatriques en plus d’un pavillon pour les urgences.

Le président O. Abdel Aziz était arrivé dimanche à Nouadhibou en provenance du Liban où il avait assisté à l’ouverture d’un sommet arabe pour le développement économique.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1531

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • moukhabarat (F) 22/01/2019 11:38 X

    le financement par l'Etat de ce projet est aux antipodes de la rationalité économique:les pays beaucoup plus riches et plus dirigistes que nous comme l''Algérie font recours au partenariat public/privé pour le dessalement , la zone franche de Ndb est bien outillée pour le PPP et enfin le budget de l'Etat alimenté par le pauvre contribuable a déjà du pain sur lla planche avec la santé, l'éducation...Enfin, il n'y a pas d'appel d'offres public pour ce projet...

  • NouadhibouRim (H) 21/01/2019 15:24 X

    Le Raiss est certainement content pour le projet d’eau de NDB car ceux qui sont les partenaires de la société américaine qui a exécuté le projet ne sont que les membres de sa propre famille au sens propre du terme. La commission de la deuxième et troisième phase est probablement liée à l’inauguration de la première phase, chose qui a été faite aujourd’hui.