07-02-2019 07:45 - Du coup de forcing au coup de grâce, quelle mouche a piqué Aziz ?

Du coup de forcing au coup de grâce, quelle mouche a piqué Aziz ?

Les Mauritanies - Alors que les plus pessimistes qui pensaient que les faucons de l’Union Pour la République (UPR), vont faire le forcing, voilà que le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, déjoue tous les pronostics par un coup de grâce.

Le raïs a désigné le général Ghazouani pour lui succéder à la tête du parti qu’il a lui-même créé en juin 2009. L’ex-patron de l’armée mauritanienne a été l’un de ses plus proches collaborateurs, un vieux compagnonnage datant de plus 35 ans.

Aziz lâche ainsi ses faucons, qui pourtant étaient plus que déterminés à lui offrir sur un plateau d’argent le troisième mandat, en usant de leur majorité à l’assemblée nationale pour modifier la constitution.

Un projet que le maitre du jeu a préféré ranger dans les tiroirs pour éviter sans doute tout agissement de la part des mauritaniens.

La classe politique et certains activistes à travers les réseaux sociaux ont toujours dénoncé cette forfaiture.

Mais la question fondamentale que se posent bon nombre d’observateurs est de savoir pourquoi Aziz a préféré abandonné son plan A (coup de forcing) pour dérouler son plan B, consistant à placer son homme de confiance à la tête du pays.

En tout cas ce qui est sûr les donnes ont changé et les manœuvres dictatoriales ne sont plus tolérées par une communauté internationale, qui veille au grain.

Le cas de la Gambie est illustratif !

Après 22 ans de règne, le président Gambien, Yahya Jammeh, n’a jamais imaginé qu’un jour qu’il serait délogé au palais présidentiel (State House) par une force étrangère.

Aziz a sans doute compris que la donne a changé pour dérouler son plan B, consistant à confier les rênes du pouvoir à son plus proche ami et collaborateur.

Pile ou face, c’est la même pièce de monnaie !

De l’avis de certains analystes politiques, si l’ex chef des armées est élu président, c’est l’œuvre d’Aziz qui sera pérennisée. Comme dit l’adage, « déshabiller saint Pierre pour habiller saint Paul ».

Ce sont les mêmes hommes qui vont continuer à diriger la Mauritanie à part que Aziz n’est plus le boss.

Maintenant la question est de savoir est-ce que le président va revenir sur la scène politique .En tout cas il a éclairé l’opinion nationale et internationale par ses propos :

« Je vais continuer à faire de la politique et m’engager pour la Mauritanie. Dès que la Constitution me permettra de me représenter, je le ferai. Je ne peux pas me présenter à un troisième mandat mais la Constitution ne m’empêche pas de me représenter après ».

Ibrahima Junior Dia



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 3076

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • bleil (H) 07/02/2019 11:33 X

    "On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie." le majordome de Taya avait bien réussi ses putschs et jusqu'ici la chance lui sourit ... Mais on ne peut pas continuer à tromper tous les gens pendant longtemps !