11-02-2019 06:00 - Biram dézingue Le Drian

Biram dézingue Le Drian

Le Calame - Biram Dah Abeïd, député et président de IRA Mauritanie est très remonté contre le ministre français des Affaires Étrangères, coupable à ses yeux, de parti pris et d’avoir rompu un « équilibre » de la politique française en Mauritanie.

Lors d’une conférence de presse tenue, vendredi 8 février, à son domicile, le candidat à la présidentielle mauritanienne de 2019 n’a pas été tendre avec Le Drian. «Nous avons été très gênés et j’ai été très gêné en prison lorsque j’ai appris la déclaration du ministre français des Affaires Étrangères, de l’Europe, Monsieur Le Drian à propos de mon emprisonnement.

Parce que, hélas c’est la première fois que la France, par une voix autorisée, celle de son ministre des Affaires Étrangères, rompt publiquement un équilibre que la France avait toujours maintenu, ne serait-ce qu’en public pour la lutte que mène les populations opprimées, les justes contre l’esclavage, le racisme, les violations des droits de l’homme.


(…) Ces propos constituent pour nous beaucoup de gênes surtout que (…)le sacrifice continue du peuple français durant la révolution de 1789 ne devrait pas être remis en cause. Et on a constaté que le pouvoir en Mauritanie a beaucoup profité, instrumentalisé cette déclaration de manière indirecte lorsque le régime a imprimé et a largement de manière pernicieuse traduit la déclaration de Le Drian, insinuant que « Biram n’est pas un détenu d’opinion et qu’il est un prisonnier de droit commun », « que la justice en Mauritanie fait son job correctement »,

« les prisons en Mauritanie sont dans les normes et respectueuses des droits des prisonniers ». Beaucoup de gens sont tombés des nues mais malgré tout ça la traduction faite par les services de renseignement mauritaniens a été beaucoup plus pernicieuse. Le Drian a paraphrasé le porte parole du gouvernement mauritanien qui est connu en Mauritanie même par les citoyens de base comme étant un menteur professionnel. C’est vraiment dommage !!! Parce que le ministre des Affaires Étrangères pouvait facilement comprendre que cette arrestation et détention ont été unanimement condamnées par toutes les instances de droits de l’homme et les ONG nationales et internationales crédibles dans le monde dont des ONG françaises notamment Amnesty France. Notre arrestation a été stigmatisée à leur manière par les chefs de missions diplomatiques et a été aussi dénoncée à leur manière par les représentants onusiens. C’est très facile pour le chef de la diplomatie française de comprendre qu’il sera le seul à prendre cette position en faveur du gouvernement mauritanien.

A l’intérieur, même des cercles dirigeants et du milieu du pouvoir, nous étions qualifiés de prisonniers de « droit commun ». Ces cercles dirigeants ont osé élevé la voix contre cette arrestation, son injustice.(…) qui constitue la plus flagrante manifestation de l’instrumentalisation de la justice à travers un règlement de compte. C’est dommage que Le Drian trouve cette seule occasion pour se ranger du coté du pouvoir en Mauritanie. Nous sommes très intéressés de la relation de notre pays avec la France. Parce que la France, culturellement, linguistiquement représente beaucoup de choses pour nous. La langue française est celle de la liberté, la culture française est celle de la liberté. Notre pays coopère avec la France dans ce sens. Nous refusons que les valeurs universalistes de la révolution française soient bafoués. Nous n’accepterons pas que l’esprit de cet engagement pour les valeurs universalistes de droits de l’homme soient supplée par une diplomatie mercantile ne servant pas l’honneur de la France et de son peuple (…)

ça ne fera qu’accentuer, exacerber la francophobie en Afrique. Nous sommes touchés et très désolés que la dernière déclaration a fait naître une francophobie en Mauritanie, une colère contre la France suite aux propos à l’encontre des abolitionnistes alors que la France est perçue sans qu’elle ne parle, à travers sa culture comme étant l’allié le plus sûr. La France ne perdait rien si elle gardait le silence, elle gagnait tout. Dommage que Le Drian n’a pas été conscient que ses propos rendent la France petite alors qu’elle est grande aux yeux des africains, et des mauritaniens que nous sommes. Nous espérons que cette déclaration malheureuse ne soit qu’une erreur, un accroc de parcours et qu’elle soit dépassée par la politique étrangère, une attitude plus représentative de la France vis-à-vis de son histoire, de sa culture ».


Pour rappel, questionné, en octobre 2018, par la députée d’extrême gauche (de la France insoumise), Mme Clémentine Autain, sur la détention de Biram Dah Abeid, le ministre français de l'Europe et des affaires étrangères a répondu que la France ne peut pas réclamer la libération d'un détenu de droit commun. Jean-Yves Le Drian a ajouté que « l’intéressé est détenu à la suite d'une plainte pour des faits de droit commun, qui ne relèvent ni de son activité associative ni politique».




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 4097

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • Bertrand (H) 14/02/2019 10:25 X

    babasy (H) Birame est mauritanien, arabe culturellement et sentimentalement, il recherche l'aide mais semble refuser de devenir un tirailleur contre son propre peuple et aux service de ceux qui ont tout vendu contre de petits subsides. En l'attaquant vous le rendez sympathique à ceux très nombreux qui aiment leur pays la Mauritanie. Quand au leitmotiv tant ressassé et plein de mensonge et qui tant a présenter le criminel dans l'habit de la victime, il ne rapporte plus et tout le monde connait ceux qui ont lâchement trahi leur communauté, la africanité et leur islam.

  • Belphegor (H) 12/02/2019 08:18 X

    @Babasy Merci de rappeler encore si besoin était les incohérences et l’opportunisme mercantile de Biram prêt à manger à tous les râteliers pour ses intérêts personnels, il n’y a que ses inconditionnels qui continuent de se voiler la face sur la vraie nature de leur Mandela de pacotille.

  • babasy (H) 11/02/2019 19:58 X

    J`avais écrit un article sur cette dent de Biram contre la France suite à ce communique des autorités Françaises qui a pour titre : ‘’Quand Biram Ould Dah ould Abeid tire sur la France pour le plaisir de ces allies anti-français.’’ CRIDEM ont refusé de le publier, j`ai personnellement contacte Babacar N`diaye by email qui est reste sans réponse …..

    Quand Biram Ould Dah ould Abeid tire sur la France pour le plaisir de ces allies anti-français.

    En Mauritanie, les noirs ont été toujours pointe du doigt par les mouvances idéologiques Arabe tel les Bassistes, Nasséristes, frère Musulman etc… Comme étant les protecteurs de la langue Française et détestent la langue Arabe. Même si dans les années 60 Moktar Ould Daddah avait lancé le projet d`arabisation de la Mauritanie, on peut confirmer avec certitude que c`est l’arrivée des militaires dans les années 70 au pouvoir qui va accélérer le processus d’arabisation de la Mauritanie.

    Plusieurs générations noires ont payé le prix de cette arabisation et continue à y souffrir. Des milliers de cadres noirs en uniforme et en civil de tous les âges et de tous les sexes ont été assassines en Mauritanie leurs tort c`est d`avoir refusé d`abandonner leurs langues, leurs cultures et leurs histoires. Mais le vrai motif qui a été utilisé par leurs bourreaux ; c`est de les accuser de défendre la langue française au profit de la langue arabe ….

    Aujourd’hui j`ai écouté l`audio de Biram Ould Dah ould Abeid candidat du parti Sawab pour la presidentielle de 2019 à travers une conférence Co-organise avec le président du dit parti ould Horma ; Biram à dit dans cette conférence que depuis l`arrivée des militaires au pouvoir, ce sont des généraux francophone qui détiennent le pouvoir ! et à ajouter ‘’ "Certains des chefs militaires francophones sont ceux qui veulent que la Mauritanie reste sous l'autorité du colonisateur, mais l'époque est révolue." Voilà notre ‘’Zaem’’ qui s`en prend aux français sous les applaudissements et les encouragements des Bassistes ; Eh oui le discours à change ….

    Qui sont ces chefs militaires francophones Ya Biram ?

    Ce qui fait rire , mais surtout je commence à avoir pitié de Biram quand il dit que la France ne doit pas s`ingérer dans les affaires intérieurs de la Mauritanie et pourtant c`est ce même Biram ould Dah ould Abeid qui ne sortait pas de Paris ; qui avait organisé une conférence sur l`esclavage dans le parlement français, qui défilait dans les bureaux des députés français, sénateurs français, chez des avocats français, à l`Élysée, au sénat pour leur demande l`aide. N`oublions pas que L`IRA-France est dirigé par Jean Marc qui est français …..Ajjiibbbbb

    2STV Sénégal : mais Biram, ce qui est extraordinaire, c’est que vous bénéficiez de soutiens de puissances étrangères, apparemment, on n’a pas vu en Afrique des personnes étrangères vous apporter leur soutien par rapport à votre combat Voici le lien vidéo ou Biram ould Dah ould Abeid à la 2STV disait qu`il regrette le silence des Africains ; au moment où il a le soutien de l’Union Européenne, tous les pays occidentaux, la France, l’Allemagne: Video : https://www.youtube.com/watch?v=4R1-NcWEoX4

    On se rappelle tous du texte de réponse des autorités française ‘’ Si la France ne commente pas les décisions de justice relatives à des faits de droit commun survenus dans d'autres pays, qui sont souverains en la matière, et ne peut donc pas non plus réclamer la libération d'un détenu de droit commun, l'ambassade de France suit toutefois de près le cas de M. Biram Dah Abeid, en lien avec la délégation de l'Union européenne à Nouakchott. L'intéressé est détenu à la suite d'une plainte pour des faits de droit commun, qui ne relèvent ni de son activité associative ni politique.

    En dépit de son incarcération, il a pu participer aux législatives de septembre et a été élu député.’’ La vérité c`est que Biram Oud Dah ould Abeid en veut au pouvoir Français , à certaines ONG Française , à l`ambassadeur de la France en Mauritanie et certaines personnalité Française qui ont refusé de s`aligner dans son jeu politico-version droit de l`Homme avec le général Mohamed ould Abdel Aziz , général Meguett , l`actuel président de l`assemblée Cheikh Ould Baya ( qui disait il y`à moins d`une semaine à une députée qu`il n`aime et ne respecte pas la langue française) , Ould Maham et les généraux Bassistes/ Nasséristes qui gravitent au tours du système sanguinaire.

    Aujourd’hui ce même Biram qui a reçu de l`aide financière, des soutiens venants des français demande à la France de ne pas s`impliquer dans les affaires politiques de la Mauritanie…Ajjiiibbbbb

    Demain aussi Biram va dire aux Américains Touzzzz, qu`ils n`ont qu`à laisser la Mauritanie indépendante tranquille lol. Jean Luc Mélenchon le Français avait même demande sa libération: https://youtu.be/CNDh9_j5XsU

    Hier Biram ould Dah ould Abeid, glorifiait les costumes Français, les cravates Européennes, le Dollars Américains et insultaient El Bidhanes. Aujourd’hui, ce sont les Français qui sont les ennemis de la Mauritanie, Biram ould Dah ould Abeid croit manipuler la conscience des Bidhanes pour avoir leurs voix à la presidentielle …. Wait and see……Imseykine el ‘Zaem’’

    SY ABDOULAYE

    USA

  • hayerim (H) 11/02/2019 09:15 X

    Bizram a été détenu pour des faits de droit commun. Il a été emprisonné comme un autre et aucun ministre n'aurait agi autrement. Birame devrait donc faire attention aux propos qu'il tient sauf s'il veut rester un homme de la rue et de paille au service de lugubres obscurantistes d'europe à la solde des loges maçonniques sionistes et sataniques.

  • Belphegor (H) 11/02/2019 07:56 X

    Que Biram comprenne une bonne fois pour toutes que les états n’ont pas d’amis mais des intérêts à défendre, aucune puissance occidentale ne compromettra ses relations économiques avec la Mauritanie pour ses beaux yeux ni pour ceux des opprimés qu’il prétend défendre, leurs discours lénifiants sur la démocratie et les droits de l’homme ne sont que des leurres pour arriver à leurs fins et les lobbys qui utilisent et financent Biram pour leur agenda personnel le relégueront aux oubliettes une fois leurs objectifs atteints.

  • Bertrand (H) 11/02/2019 07:38 X

    La France avait pour une fois raison. Nous avons tous et tout le monde a entendu dans des enregistrements audios et video Bi-rames demander à ses acolytes de lyncher le journaliste et fait allusion a sa persécution. Le droit doit être appliqué . Si bi-rames a été libéré, c'est parce que notre justice est faible et qu'n marchandage avec certains cercles défenseurs des droits de ceux qui veulent détruire leurs pays et l'islam et qui ont prêtés allégeance au sionisme international ta ux forces du mal.