13-03-2019 08:12 - Protection des enfants en mobilité : Après Nouadhibou, Rosso et Kaédi, la caravane s’arrête à Boghé et Aleg

Protection des enfants en mobilité : Après Nouadhibou, Rosso et Kaédi, la caravane s’arrête à Boghé et Aleg

Le Quotidien de Nouakchott - Après Nouadhibou, Rosso et Kaédi, la caravane pour la protection de l’enfance en mobilité a séjourné au Brakna (Aleg et Boghé) du 05 au 09 mars. Cette caravane entre dans le cadre du projet AFIA, financé par l’Union Européenne et exécuté par Save the Children-Mauritanie, en partenariat avec le ministère mauritanien des affaires sociales et de l’enfance (MASEF).

Pendant quatre jours, les équipes de l’ONG APIF, dans la commune de Boghé, ont sillonné les quartiers Nioly, Escale, Boghé Dow, Carrefour, Legual Soubalbé…Ils ont aussi sillonné des localités aux alentours de la ville de Boghé comme Bakaw, Houdalaye, Thienel…

Dans tous ces quartiers et localités, ils ont échangé avec les populations sur la nécessité de protéger les enfants en mobilité. A travers des visites dans les foyers, les garages, des projections publiques, ils ont fait passer les messages portant sur les risques encourus par ces enfants vulnérables.

Le 08 mars, au terrain de basketball du lycée de Boghé, deux matchs en cadet filles et garçons ont opposé des équipes locales et celles venues de Nouakchott. Ces rencontres ont eu lieu en présence des représentants du Maire, du Hakem, de l’inspecteur départemental de la jeunesse et des sports, Bakary Simakha… Entre les deux rencontres, les nombreux jeunes (enfants et adolescents) ont suivi des projections sur l’exploitation des enfants en situation de mobilité.

A Aleg, le 09 mars, une journée récréative a été organisée avec des animateurs de l’ONG AMAM au profit des enfants du fondamental et de la maternelle à l’école 1. Dans une ambiance festive, ils se sont prêté au jeu de questions-réponses des animateurs sur la protection des enfants en mobilité. La journée récréative a eu lieu en présence du représentant du wali, du maire, de la direction régionale de l’éducation nationale…

La coordinatrice du projet AFIA, Haby Seck, face à l’assistance, a rappelé les objectifs de ce projet. Elle a aussi rappelé les quatre profils de mobilité ciblés. Il s’agit des Filles travaillant dans la servitude domestique (Ces filles sont contraintes par le milieu familial à la servitude domestique en Mauritanie), les enfants confiés (le confiage représente la forme prédominante de mobilité et cette mobilité fait illusion aux contrôles frontaliers – l’enfant voyage avec autorisation parentale), les aventuriers (enfants dont la mobilité s’insère dans le cadre du « rêve de l’Eldorado») et les enfants en lien avec la rue (enfants venant d’un environnement familial instable et vivant dans la rue)".

Quant à la coordinatrice régionale du MASEF au Brakna, Toutou Mint Yacoub, elle a insisté sur les efforts déployés par les autorités publiques pour la protection des enfants.

En marge de cette journée récréative, nous avons rencontré Mohamed Ould Ahmed Taleb, adjoint au Maire d’Aleg. « Nous sommes en train de réactiver le comité communal de la protection de l’enfance », a déclaré l’adjoint au Maire. Raisons de cette activation. Les autorités de la commune d’Aleg, située à 70 kilomètres du fleuve Sénégal, ont remarqué « la présence dans cette ville de beaucoup d’enfants en situation de mobilité sans protection, sans assistance. »

D’autres enfants en situation de mobilité, viennent, selon le maire, « des moughataa de la région du Brakna. » Des enfants employés dans les garages mécaniques, les restaurants, le bâtiment….Parfois, ajoute le Maire, « ils se retrouvent simplement dans la rue.»

----


Avec Cridem, comme si vous y étiez...










































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1065

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)