07-04-2019 02:30 - Aleg : Atelier de démarrage du projet d’Appui à la Culture, à l’Artisanat et à la Cohésion Sociale dans le Pôle d’activités de Boghé (PESCC II)

Aleg : Atelier de démarrage du projet d’Appui à la Culture, à l’Artisanat et à la Cohésion Sociale dans le Pôle d’activités de Boghé (PESCC II)

Terroir Journal - Dans le cadre de leur appui au secteur culturel et artisanal, l’Union Européenne, Word Vision et Tenmiya ont lancé à Aleg le «Projet d’Appui à la Culture, à l’Artisanat et à la Cohésion Sociale dans le Pôle d’activités de Boghé » en appui à la Société civile de la wilaya du Brakna.

La cérémonie de lancement a eu lieu ce jeudi 4 avril 2019 à l’Auberge OASIS d’Aleg, capitale de la wilaya en présence de l’administration régionale, des élus locaux, des représentants de l’Union Européenne, des acteurs de la société civile de l’ONG Tenmiya, de World Vision Allemagne et de World Vision Mauritanie.

Le coût global du projet s’élevant à 37 587 646 MRU a été financé à 75% par l’Union Européenne, avec une participation à hauteur de 25% soit 9 396 911 MRU par Word Vision Allemagne.

Soixante Organisations de la Société Civile (OSC) réparties dans les 13 communes des départements de Boghé, d’Aleg, de Bababé et de M’Bagne, devront bénéficier du projet. Il s’agit des organisations de la société civile évoluant dans les domaines de l’artisanat et de l’art, de l’agriculture et de la santé.

Ces Organisations de la Société Civile devront suivre pendant 42 mois (1er décembre 2018 – 31 Mai 2022) des ateliers de renforcement des capacités relatifs à « l’organisation technique, au montage de micros projets et à l’amélioration de leur capacité institutionnelle », en vue de leur « participation accrue » au développement local et à la bonne gouvernance.

Les OSC mauritaniennes de niveau 1 seront accompagnées afin de renforcer les capacités, la structuration, la mise en réseau et leur capacité de financement tout en assurant la continuité des acquis du Programme Européen pour la Société Civile et la Culture (PESCC) et en œuvrant en faveur de la cohésion sociale et de l'éducation à la citoyenneté d'hommes, de femmes, de jeunes et d’enfants.

Prenant la parole, le représentant de l’union Européenne a dit que ce projet est un excellent exemple de solide partenariat entre Mauritaniens et Européens qui aborde des thèmes très chers à l’Union européenne, la promotion du dialogue entre citoyens, la valorisation de l’artisanat, la culture locale et l’augmentation des revenus des foyers. Je suis le messager de valeur, en ma qualité de représentant de l’UE. Il a fait un bref aperçu historique de la naissance de l’Union Européenne crée par des chefs d’Etat qui ont pris conscience des ravages orchestrés par la grande guerre dans le monde et l’urgence des défis de la reconstruction. Travailler unis pour rester plus fort a-t-il affirmé. Et cela a marché selon lui. Il a exhorté la conjugaison des efforts pour atteindre plus de résultats a-t-il affirmé.. Là où une seule personne ne peut pas réussir, l’organisation le peut. Là ou une organisation ne pas réussir, le réseau le peut a-t-il affirmé avec force devant l’assistance avant d’ajouter la coordination avec les autorités peut nous amener plus loin.

Le wali du Brakna, M Mohamd Cheikh O Soueîdi a ouvert la cérémonie de lancement du projet. Il a indiqué que ce projet s’inscrit dans le cadre de orientations du président Mohamed O Abdel Aziz qui visent à améliorer les conditions de vie des populations de la région. Le maire d’Aleg avait déjà salué. L’assistance après avoir rendu grâce à Allah et de poursuivre cet atelier va nous permettre d’échanger sur un sujet important et crucial afin d’améliorer les conditions de vie des populations. Une option qui s’inscrit selon lui dans la vision du Raîss, le président Mohamed O Abdel Aziz et son gouvernement a-t-il conclu. Une allocution très courte.

Selon les promoteurs le démarrage de ce projet va répondre positivement aux difficultés des organisations civiles communautaires dans le domaine de l’art, de l’artisanat et de l’agriculture au niveau local et permettra un artisanat fort et une agriculture forte dont les productions amélioreront le revenu individuel de la population.

----















Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1904

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)