07-04-2019 10:35 - L’Américain David Malpass, proche de Donald Trump, nommé président de la Banque mondiale

L’Américain David Malpass, proche de Donald Trump, nommé président de la Banque mondiale

Jeune Afrique - L'Américain David Malpass a été officiellement -et sans surprise- nommé président de la Banque mondiale. Il prendra ses fonctions mardi pour un mandat de cinq ans, a indiqué vendredi l'institution de développement dans un communiqué.

David Malpass, 63 ans, un fidèle soutien du président Donald Trump, jusqu’ici sous-secrétaire au Trésor américain en charge des affaires internationales, a été « unanimement sélectionné » par le conseil d’administration de la Banque mondiale, indique l’institution dans un communiqué.

Une règle tacite veut que la direction de l’institution revienne à un Américain et celle du Fonds monétaire international (FMI) à un Européen. Malpass était le seul candidat et sa nomination ne faisait aucun doute. Il remplace Jim Yong Kim. Ce dernier avait créé la surprise en janvier en annonçant sa démission alors que son second mandat devait le mener jusqu’en 2022 à la tête de la banque.

Recentrer l’institution

Malpass n’a pas hésité à critiquer publiquement, en 2017, les institutions internationales, les jugeant dépensières, « pas très efficaces » et « souvent corrompues dans leurs pratiques de prêts », faisant craindre qu’il ne soit pas la personne idoine pour diriger l’une de ces institutions.

Plus récemment, interrogé s’il devait diriger la banque, Malpass avait indiqué qu’il voulait recentrer l’institution sur « le coeur de sa mission » en sortant de la pauvreté les pays les plus pauvres et en réduisant l’accès aux prêts de pays plus développés, comme la Chine.

La Banque mondiale, fondée en même temps que le FMI en 1944 lors de la conférence de Bretton Woods, a pour mission de réduire la pauvreté dans le monde en finançant des projets de développement.

Par AFP



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Jeune Afrique
Commentaires : 0
Lus : 1221

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)