29-04-2019 07:45 - Démenti du Comité de coordination des réfugiés urbains en Mauritanie par rapport à un article du HCR Mauritanie

Démenti du Comité de coordination des réfugiés urbains en Mauritanie par rapport à un article du HCR Mauritanie

Comité des Réfugiés Bureau Exécutif - Démenti du Comité de coordination des réfugiés urbains en Mauritanie par rapport à l’article suivant du Bureau du HCR Mauritanie dans sa Page Facebook.

"UNHCR Mauritanie.
26 avril, 10:44
Le HCR utilise les interventions monétaires pour assurer une meilleure protection, assistance et services aux personnes relevant de son mandat. Les payements à travers les interventions monétaires permettent aux personnes déplacées de satisfaire leurs besoins essentiels (vivres, eau, santé et abri) en toute autonomie et dignité.

Au mois de avril, le HCR en Mauritanie a lancé avec son partenaire la Banque El Amana (BEA) un programme d’interventions monétaires (sous modalité cash) en faveur des réfugiés urbains dans les villes de Nouakchott et Nouadhibou. Cette nouvelle approche permet une meilleure inclusion des réfugiés dans la société mauritanienne.

#withrefugees"


Nous, réfugiés urbains en Mauritanie, portons un cinglant démenti à l’article posté le 26 Avril 2019 par le bureau local du HCR dans sa page FACEBOOK faisant état des interventions monétaires pour assurer une meilleure protection, assistance et services des réfugiés urbains. D’après nos vérifications auprès des réfugiés urbains, moins de 5% de la population des réfugiés et demandeurs d’asile détiennent une carte bancaire en général quelques personnes à besoins spécifiques communément appelés PBS et ils ne reçoivent pas plus de 22 $ par PBS.

A notre avis, cette sortie du HCR n’est rien d’autre qu’une propagande visant à faire diversion notamment à détourner l’attention de l’opinion nationale et internationale sur la situation préoccupante des réfugiés urbains en Mauritanie. Que le HCR précise clairement le montant qu’elle met à la disposition des réfugiés urbains pour satisfaire les besoins essentiels tels que décrits dans l’article (vivres, eau, santé et abri) et combien des réfugiés à ce jour bénéficient de ce service.

Le comité de coordination des réfugiés urbains





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1132

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)