11-05-2019 17:40 - Plus de 2 000 réfugiés maliens de Mauritanie rentrent à Koigouma, dans la région de Tombouctou

Plus de 2 000 réfugiés maliens de Mauritanie rentrent à Koigouma, dans la région de Tombouctou

Africanews - Du 13 au 25 avril, 2 086 réfugiés maliens sont rentrés volontairement du camp de réfugiés de Mbera en Mauritanie, à Koigouma, village situé à 55 kilomètres de Goundam, dans la région de Tombouctou.

C’est au cours d’une cérémonie que ces femmes, ces enfants et ces hommes ont été accueillis par les autorités maliennes, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et la MINUSMA. Les communautés de Koigouma avaient fui le conflit au Mali en 2012 et s’étaient rendues en Mauritanie où le statut de réfugié leur avait été accordé.

« Ce retour est un pas important dans le processus de réconciliation et de facilitation des retours volontaires des réfugiés maliens, conformément aux accords tripartites signés entre le HCR et les pays d’asile. Un processus que la MINUSMA veut favoriser dans la durée et dans de bonnes conditions. Le retour de ces plus de 2 000 personnes est l’aboutissement d’un important travail de la MINUSMA et du Système des Nations unies, et en particulier du HCR », a déclaré le Représentant du Secrétaire Général des Nations Unies au Mali, et Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif.

À Koigouma, de grands défis persistent. À travers un projet à impact rapide (QIP), la MINUSMA a réalisé un projet de forage d’eau près du village. Pour sa part, en plus du transport de ces rapatriés qu’il a assuré, le HCR prévoit une allocation financière de retour, la réhabilitation de leurs abris, le financement des activités génératrices de revenus et l’accompagnement de la communauté dans le domaine de l’éducation.

« Le HCR lance un appel pour que les conditions propices soient réunies afin que les réfugiés reviennent et restent au Mali en sécurité et dans la dignité. Pour ce faire, il faut continuer à œuvrer pour garantir la sécurité et mettre en place des infrastructures socio-économiques adéquates », a déclaré la Représentante du HCR au Mali et Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies par intérim, Mme Angèle Djohossou.

A l’occasion de la cérémonie d’accueil, Mme Angèle Djohossou, Mme Lizbeth Cullity, Cheffe de cabinet de la MINUSMA, M. Riccardo Maia, Chef du Bureau régional de la MINUSMA à Tombouctou, M. M’Bemba Diallo, Chef du Bureau du HCR à Tombouctou et M. Koïna Ag Ahmadou, Gouverneur de la région de Tombouctou, ont procédé à la remise de 10 tonnes de mil et de kits d’articles non-alimentaires, fournis par la Direction régionale du développement économique et social (DRDES) du Ministère de la Solidarité et de la lutte contre la pauvreté.

« Nous sommes particulièrement reconnaissants au pays qui a assuré la protection internationale de cette communauté de Koigouma, en l’occurrence la Mauritanie », a conclu la Représentante du HCR. Bien que le gouvernement du Mali, avec l’appui du HCR, ait enregistré 71 858 rapatriés au 31 mars 2019, près de 138 000 réfugiés maliens sont toujours en exil au Burkina Faso, au Niger et en Mauritanie, pays limitrophes du Mali.

Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA).



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Africanews
Commentaires : 0
Lus : 1089

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)