16-05-2019 11:11 - Plus de 550 000 personnes menacées cette année par la famine en Mauritanie

Plus de 550 000 personnes menacées cette année par la famine en Mauritanie

Maroc Diplomatique - Près de 559.000 personnes sont menacées par le spectre de la famine en Mauritanie au cours des trois prochains mois, en raison du manque de précipitations, a mis en garde le Programme alimentaire mondial (PAM).

Pendant la période s'étendant de juin à septembre prochains, 559.000 personnes risquent fort de se retrouver en situation d’insécurité alimentaire, soit 22.000 de plus qu’en 2018, a indiqué la Directrice adjointe du PAM en Mauritanie, Rainatou Baillet dans un rapport publié mardi par des médias mauritaniens.

Le rapport a ajouté que 89% des personnes touchées sont des résidents des régions du Gorgol, de l’Assaba, du Guidimakha, de l’Hodh El Gharbi, du Brakna et même du Tagant que l’on range dans le "Triangle de l’espoir", précisant que "ce sont des zones majoritairement situées dans le sud de la Mauritanie, proches de la frontière avec le Mali".

La responsable onusienne a de même souligné que l'intervention face au spectre de la famine en Mauritanie nécessite 7 millions de dollars, appelant à lutter contre cette menace qui revient en permanence.

Dans ce pays du Sahel semi-aride, l’insécurité alimentaire est assez récurrente. Tous les trois à cinq ans, comme ailleurs dans la région, les populations peuvent se trouver affectées par un déficit de pluies, des invasions de criquets voire des inondations.

Selon le Programme alimentaire mondial, plus de 400.000 citoyens mauritaniens ont souffert l'an dernier de la famine due au manque de pluies.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1443

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • lass77 (H) 21/05/2019 08:28 X

    Pendant ce temps, on vend des terres agricoles aux pays du Golfe. C'est irresponsable

  • medabdul (H) 16/05/2019 11:22 X

    7 millions de dollars c'est très minime une petite goutte d'eau par rapport aux 2 milliards de dollars quelques parts au golfe dans une tassouvvre;