20-05-2019 11:11 - M’Bagne : Comment contrecarrer les candidats de l’opposition?

M’Bagne : Comment contrecarrer les candidats de l’opposition?

Le Calame - Les élus, notables et cadres du département de M’Bagne se sont réunis, ce 19 mai 19, à Nouakchott, chez Bâ Bocar Soulé.

L’ordre du jour était d’examiner une stratégie de riposte contre les candidats de l’opposition dont deux ont déjà investi le terrain. Ce fut également l’occasion de faire un compte-rendu des activités de l’initiative Halpularen, initiée depuis quelques mois dans la perspective de la présidentielle.

Prenant la parole, Bâ Bocar Soulé a rappelé la situation particulièrement difficile que traverse cette communauté à cause des tendances qui la minent et les tentations communautaristes habitant certains des ses fils, mais aussi le recul de sa représentativité au niveau des institutions de la République.

Pour BBS, la Mauritanie est une et indivisible, les problèmes de cette communauté nationale ne peuvent trouver des solutions que dans un consensus national, non dans des postures sectaires. Et c’est justement parce que le candidat Ghazwani s’est dit disposé à trouver avec nous les problèmes de marginalisation, d’exclusion et d’injustice que vit cette composante que nous avons décidé de le soutenir, a expliqué BBS, à travers un cadre concerté de l’ensemble de nos acteurs politiques, lequel cadre a listé l’ensemble des préoccupations du moment, lesquelles ont été transmises au candidat au cours d’une audience avec lui, il y a quelques jours.

Son discours le 1er mars est rassurant, à plus d’un titre, a souligné BBS. Et Ba d’inviter les populations à voter pour un candidat qui va gagner et qui va régler leurs problèmes. Les doléances retenues par la commission présidée par BBS, tournent autour de la marginalisation de la communauté à tous les niveaux.

Concrètement, il s’agit de la question de la diversité culturelle, la représentativité dans les radios publiques, le règlement du passif humanitaire, l'officialisation des langues nationales, la cartographie des tombes, le partage équitable des ressources, du problème d’école, du foncier rural, du chômage des jeunes cadres noirs, de la question de l’état civil dont les dernières tentatives n’ont pas fait avancer le recensement, le recrutement des enfants noirs dans les corps de l’armée, de la gendarmerie, de la garde et de la police…

En somme, l’instauration de la discrimination positive. Un ensemble de préoccupations que le candidat a promis de traiter, une fois élu. Parlant des dispositions à prendre pour contrecarrer les candidats, les différents orateurs ont préconisé une descente sur le terrain pour expliquer la démarche entreprise par la communauté auprès du candidat Ghazwani, d’une part et mettre en garde les populations contre la campagne d’intoxication en vigueur dans la vallée, d'autre part.

BBS a déploré l’absence de cadres hauts placés du département pouvant prendre en charge ce genre d’opération. Une commission composée d’élus, de notables et de cadres se penchera sur la question. Signalons que la vallée où se jouera la présidentielle a déjà été visitée par deux candidats Kane et Biram lesquels y misent beaucoup. Il s’y ajoute que le candidat Ould Boubacar est ressortissant du Brakna.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 11
Lus : 4691

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (11)

  • mystere1 (F) 21/05/2019 13:10 X

    ah ces oncles renards, et vautours de la politiques, qui recherchent quelques débrits de notoriété et pouvoir dans la cour des "grands" du désert, ils se fatiguent pour rien, comme se battre dans le vent, le but n'est pas de contrecarrer les opposants, le but est de se souder, s'entendre comme des frères afin d'accéder au mérite, une réunion ridicule.

  • foutatoro (H) 21/05/2019 12:56 X

    Eutfou ! Comme vous disent en silence vos maîtres.

  • Baalel (H) 21/05/2019 00:27 X

    Les gens sont déterminés à finir avec ce système de gouvernance, la vallée et ses habitants ne sont dupes car le temps des mensonges est achevé. On est incapable de satisfaire sa communauté,il faut oser avoir le courage de partir mais malheureusement vous êtes déphasés par rapport à la nouvelle donne et on ne peut pas faire l'avocat du diable. La communauté noire a souffert du système dirigeant toujours les mêmes et on recommence, allez vous en et le peuple a besoin du sang nouveau.

  • abdi10 (H) 20/05/2019 17:06 X

    Vous n'avez honte! Le candidat Ghazouani n'a pris aucun engagement avec vous sachant que vous ne représentez rien. Si vous êtes convaincus que les négro-africains sont victimes de tous ces problèmes, alors rejoignez la coalition "vivre ensemble". Depuis qd d'ailleurs les problèmes des noirs sont-ils devenus une de vos préoccupations. N'est-ce pas vous qui plaidiez hier à Vienne que " personne n'a été tué, ni déporté". Mangez et bouclez-vous

  • djiby sow (H) 20/05/2019 16:16 X

    Opportunisme quand tu me tiens !!!! BA Bocar Soulé, l'ex-ministre de l'Equipement et des Transports, conseiller de Maaouya Ould Sid'Ahmed Taya avant de devenir, sans transition, celui de son faux tombeur (Ely Ould Mohamed Vall) puis le soutenir bec et ongles contre AZIZ pendant la campagne de 2009, ne serait plus, comme au temps de la gloire du PRDS. Les sorties publiques de Bocar sont peu appréciées des FoutankooBe. Le rescapé du berger de Fondou et des émigrés de Bruxelles (marche de soutien en faveur de Ould Taya dans la capitale européenne qui s’est soldée par sa correcte bastonnade et vue confisqués sa veste et son passeport, qui se trouvent aujourd’hui en bonne place dans le musé de ces émigrés à Bruxelles n’a plus d’arguments pour convaincre le plus naïf des Fuutankoobe.Aan a gaccata.

  • ngaarii (H) 20/05/2019 14:51 X

    On dirait que vous avez oublié que vous étiez ministre: ouf les nègres; de service.

  • Hamady Barry (H) 20/05/2019 14:21 X

    Ne vous fatiguez pas Mr Bocar Soulé, les jeunes et les femmes de la vallée tournent le dos et partent en ordre serré vers les candidats de l'opposition. C'est fini les discours trompeurs. Prenez votre retraite politique car il est temps

  • duroowo (H) 20/05/2019 12:43 X

    La jeunesse de Fouta doivent prendre leur destin en main louin de ces gourous corrompus le discour de Gazwani n'est pas plus convaincant que la priere de morts que Aziz avais fait pour arracher la confiance des noirs et apres les a jeter au poubelles.

  • cricri (H) 20/05/2019 12:36 X

    Toujours ces vieux renards qui veulent nous enfoncer. Prenez vos chapelets et place à d'autres idées

  • lass77 (H) 20/05/2019 12:15 X

    Ce que vous appelez BBS signale l'absence des cadres hauts placés de son département comme si tous les départements du pays avaient des cadres hauts placés. Il ne parle que des peuls soi-disant victimes d'absence dans les institutions mauritaniennes comme si les Soninké, les wolofs , les Maures étaient si representés. On a l'impression que ce BBS n'a jamais été ministre de la république islamique de Mauritanie avec un raisonnement déplorable. Vous minez la Mauritanie.

  • hamadel (H) 20/05/2019 12:01 X

    le mouvement premier round élira Biram au premier tour inchaallah