11-06-2019 15:10 - Présidentielles Mauritanie : les ouvriers au cœur de la campagne de Ould Maouloud

Présidentielles Mauritanie : les ouvriers au cœur de la campagne de Ould Maouloud

Kassataya - Après avoir lancé sa campagne à Nouakchott le 7 juin dernier Ould Maouloud a pris la direction du Nord à Akjoujt et à Zouérate cette fin de semaine. Un enjeu de taille dans cette élection qui touche le cœur de la mauvaise gouvernance des industries extractives du pays par le régime de Ould Aziz.

Après avoir soutenu les dockers du port de Nouakchott en grève durant sa précampagne Ould Maouloud est fidèle à ses principes et se veut comme un candidat du peuple mauritanien surtout de la classe ouvrière du pays confrontée depuis 2009 à une perte de leur pouvoir et une paupérisation dans les périphéries de la capitale et dans les cités minières comme Zouérate.

Dans cette mythique ville qui regorge les mines les plus importantes du pays en teneur en fer les mines de F’dérik le candidat du changement n’a pas raté l’occasion cette fin de semaine de rassurer les travailleurs de la SNIM en leur promettant de réviser l’accord de cession entre la société nationale minière et une société australienne sur fonds propres du gendre du président mauritanien à hauteur de 80 pour cent.

Ce candidat du peuple est très sensible à un des quartiers les plus pauvres à Zouérate « Tarhil » en promettant aux habitants de l’eau et de l’électricité dans un délai d’une année.

Ce choix des franges de la population les plus vulnérables est au centre de son programme qu’il compte partager avec les populations de la vallée et du centre-Ouest prochainement dans ses déplacements.

Cette étape du Nord est importante pour le candidat qui sait que cette région peut basculer du côté de l’opposition. Les élections de septembre dernier l’ont démontré.

Cherif Kane





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 867

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • hamadel (H) 11/06/2019 15:31 X

    mr Kane tout le monde sait que nos dirigeants ont fait patio l’économie nationale et l'ont investi hors du pays mais les Mauritaniens sont serein apres le 21 juin avec l'aide des nation unis notre economie sera rapatrier eviter de voter les bidasses seulemnt

  • hamadel (H) 11/06/2019 15:17 X

    la famine qui sévit actuellement en Mauritanie est l'oeuvre de gazwani et compagnie les pauvres meurent de faim l’état s'en fou et continu de clamer que tout est rose dans le pays comme au tevrg zéina