11-07-2019 06:00 - Crise post-électorale Mauritanie : la coalition VE fidèle à ses principes

Crise post-électorale Mauritanie : la coalition VE fidèle à ses principes

Kassataya - La coalition Vivre Ensemble ne participe pas actuellement au dialogue avec le pouvoir et ne reconnaît pas l’élection de Ould Ghazouani.

Cette mise au point cette semaine à Nouakchott par la direction de campagne de KHB confirme sa fidélité aux principes d’une opposition contre le système raciste et esclavagiste instauré depuis 1960. Dans un contexte d’une série d’arrestations du journaliste Ould Wedia dont le seul crime est d’avoir alerté l’opinion nationale sur le coup d’Etat électoral et dénoncé la dérive sécuritaire d’un régime autoritaire et plus d’une trentaine de militants et sympathisants de la coalition VE sur fond d’une chape de plomb sur les expulsions de plus d’une centaine d’étrangers en particuliers des sénégalais,

le dialogue engagé actuellement par une partie de l’opposition est considéré par les observateurs comme une démarche maladroite voire une trahison à ces jeunes manifestants des quartiers populaires de Nouakchott de Nouadhibou et de toutes les régions de la vallée au lendemain des résultats publiés par la CENI.

Hormis cette appréciation de valeur ce rapprochement est qualifié de prématuré voire une précipitation dans une conjoncture de fin de règne du président Ould Aziz responsable de cet état de siège non déclaré et du climat d’insécurité qu’il a engendré.

La mise au point de la direction de campagne de la coalition VE selon laquelle elle n’est pas concernée par les négociations en cours, vient à point nommée. C’est une position qui revêt une double signification.

La première c’est la fidélité aux principes d’indépendance d’une opposition contre un système raciste et esclavagiste instaurée depuis 1960. La deuxième c’est la confirmation d’une fracture au sein de l’opposition qui n’a pas disparu malgré les apparences d’unité affichée dans cette crise post-électorale.

En réalité la tendance à dialoguer avec un pouvoir finissant est un coup d’épée dans l’eau et une forme d’opportunisme de certains à négocier leur avenir.

Ce qui fait d’eux des opposants avec le système. Le plus urgent c’est la mobilisation pour libérer tous les détenus victimes du coup d’Etat électoral du 22 juin dernier.

Bakala KANE





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1629

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • ASSOCIATIONMAINSPROPRES (H) 11/07/2019 14:37 X

    Le Biram est le relais futur de Boulkheir. Faux opposants. Traitres et vendus.

  • yawonni (H) 11/07/2019 09:11 X

    Khb a bien raison de rester sur sa position ! Parler de dialogue avec ce qui vient de se passer est du pur cinema! Ensuite la demarche de Biram est sans objet! Lui meme Biram doit comprendre que ce dialogue qu'il cherche en tant que membre de Sawab ne cadre point aux objectifs de l'opposition. C'est du cinema! Biram oublie t il que son Ira n'est pas reconnu ! Qu'il se fasse recoonaitre juridiquement pour parler de dialogue ! Soyons serieux !