12-08-2019 10:35 - Tanzanie : L’explosion d’un camion-citerne fait plus de 64 victimes

Tanzanie : L’explosion d’un camion-citerne fait plus de 64 victimes

20 Minutes - La Tanzanie a connu samedi un véritable drame, après l’explosion d’un camion-citerne qui a fait plus de 64 morts et 70 blessés. Le bilan est si lourd que le président tanzanien John Magufuli a décrété un deuil national jusqu’à lundi inclus, soit 3 jours au total.

Les faits se sont déroulés dans la matinée sur la commune de Msamvu, dans l’immédiate périphérie de Morogoro, une ville située à quelque 200 km à l’ouest de la capitale économique Dar es Salaam, sur l’un des principaux axes routiers du pays.

Apres que le poids lourd se soit renversé sur la chaussée, suite à l’évitement par le conducteur d’une moto, des conducteurs de boda-boda – des moto-taxis – ainsi que des habitants de la commune ont afflué sur les lieux pour tenter de récupérer du carburant qui s’échappait de la citerne. Cette pratique dangereuse mais courante a cette fois tourné à la catastrophe lorsque l’essence s’est embrasée.

Des victimes méconnaissables

La ministre chargée des Affaires parlementaires, Jenista Mhagama, a précisé dimanche matin sur des télévisions locales que l’inhumation débuterait en fin d’après-midi pour donner aux familles le temps d’identifier leurs proches.

Pour les victimes méconnaissables, il sera en outre procédé à des tests ADN, a-t-elle indiqué, ajoutant que les familles qui le souhaitent pourront emporter les corps des leurs pour les inhumer. Le Premier ministre Kassim Majaliwa, représentera le Président, lors de ces enterrements, selon un communiqué officiel.

Cette tragédie n’est pas sans rappeler celle survenue début juillet, dans le centre du Nigeria. Au moins 45 personnes étaient mortes et plus de 100 blessées pour les mêmes raisons.

Parmi les plus meurtrières de ces catastrophes figurent celle de Maridi à 300 km à l’ouest de Juba au Soudan du Sud, qui avait fait au moins 203 victimes en 2015 et celle de Sange dans l’est de la République démocratique du Congo où 292 personnes avaient perdu la vie en 2010.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 761

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)