13-08-2019 22:45 - Le premier gouvernement de l’ère Ghazouani est porteur d’espoir !!!

Le premier gouvernement de l’ère Ghazouani est porteur d’espoir !!!

Adrar-Info - L’adage dit : « si on veut balayer les escaliers, il faut commencer par le haut ». La majorité des membres du gouvernement constitué récemment, répond aux attentes du peuple.

Contrairement aux anciennes pratiques, cette fois, le choix a porté sur les compétences personnelles des ministres nommés, au lieu qu’ils le soient sur la base de propositions émanant de chefs de tribus, lobby politiques, patronat, groupe ethnique ect.

C’est en cela que le nouveau gouvernement laisse entrevoir l’ espoir. Pour la première fois, un ministre issu de la Mauritanie profonde ( adwaba) est entré dans le gouvernement.

Cette nouvelle approche est fondamentale et nécessaire ,surtout au moment où le tribalisme, le régionalisme, l’ethnicisme et le communautarisme se sont très développés sur le compte de l’appartenance à l’État- nation.

Dans le but de réaliser, au mieux, le programme ambitieux proposé par le président de la république, il serait crucial d’accorder plein pouvoir et moyens financiers nécessaires à ce gouvernement.

En contrepartie, une évaluation annuelle des prestations des membres de ce gouvernement, doit être constatée et jugée par l’opinion publique.

C’est pour servir les populations que ces ministres ont été sélectionnés. Leurs performances et compétences seront fonction des appréciations qu’en feront les citoyens et non pas les considérations politico-politiciennes

Khalla Ould Ely Salem
ancien maire de Ain Ehel Taya



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 1705

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • SUIVIGHAZ (H) 14/08/2019 12:40 X

    Le discours de Ghazwani était un fourre-tout et il a été bien décortiqué dans l'article de Samba Thiam ( http://www.cridem.org/C_Info.php?article=726369 ) qui est clair, limpide et plein d’enseignements. J’invite Ghazwani à méditer ces réflexions pour corriger le système discriminatoire du pays : en changeant d’approche comme préconise S Thiam « le Tout est plus important que les parties, et de la solution du Tout découlera celle des parties », facile à comprendre.

  • lass77 (H) 14/08/2019 00:36 X

    Tous les gouvernements du monde ont des lueurs d'espoir à leur début, ce qui est difficile c'est de resister aux réalités du pouvoir mais aux passions qu'il crée. On vit sur la terre des hommes , donc l'homme change en fonction de son environnement immédiat et mais aussi avec la pression ou le regard altruiste des autres. L'usure du pouvoir est une réalité. Aziz s'était proclamé president des pauvres or il n'a pensé qu'à lui et sa famille au lieu de rendre riche le peuple mauritanien qui pouvait atteindre le niveau de vie des Qataris ou des Emeriens mais hélas.

  • Iman56 (H) 14/08/2019 00:11 X

    Mr Khalla, vous etes peut-être en attente de récompense pour flagornerie mais vous ne trompez personne. le grand Teyvay Aziz est toujours bien présent. Le reste c'est pour le décor! La preuve: les ministères majeurs pour l'économie du pays, le ministère du Pétrole des mines et de l'energie et le ministère des peches, là où ont été signés les contrats juteux, là où ont été offertes les commissions et dessous de table à coup de dizaines voire centaines de millions. D'autres contrats vont suivre avec le gaz...Les ministres de ces départements sont des fidèles à la solde de Aziz sous la surveillance étroite de Coumba Ba "madame Ghana Gate" et de l'ex PM Béchir...Le grand prédateur continue de sévir! Voir moins

  • clean clean (H) 13/08/2019 23:37 X

    Cher monsieur il faut définitivement arrêter d'essayer de berner les gens pour les faire croire que ce gouvernement marque une rupture au contraire il s'inscrit dans la perspective de la continuité du système avec l'ethnicisme bidhane comme toile de fond

  • clean clean (H) 13/08/2019 23:30 X

    Un seul ministere de souveraineté leur a échappé celui de l'intérieur qui revient à un haratine ould merzough.

  • clean clean (H) 13/08/2019 23:16 X

    Ce gouvernement n'a pas échappé aux pesanteurs tribales, ethniques. Je me demande sur quel critère objectif les bidhanes se taillent toujours la part du lion au détriment des autres composantes. Dites moi, quel est le critère objectif pour que les bidhanes aient la primature, le secrétariat général de la présidence, le dircab du président ainsi que tous les ministères de souveraineté. Dites moi, quel est le critère objectif? Le signal fort c'était de nommer un dircab ou PM , issus des autres composantes ethniques.