10-09-2019 18:00 - Crise à l’UFP: Des têtes vont-elles tomber?

Crise à l’UFP: Des têtes vont-elles tomber?

Le Calame - La guerre ouverte au sein du parti UFP va-t-elle aboutir à des sanctions pouvant se matérialiser par l’exclusion de ce que le parti appelle des « frondeurs ».

La question est sur toutes les lèvres. Les résolutions du bureau exécutif et du comité permanent du parti n’ont pas été amicales et les termes utilisés traduisent la profondeur de la crise que connaît ce parti de gauche mauritanien. Dans sa résolution, le BE avait accusé certains membres du parti de prôner la scission et le fractionnement.

Dans leur réponse, les « frondeurs » parlent de fuite en avant de la direction du parti voire de neuf diversion pour masquer la défaite pour ne pas dire la débâcle de son candidat à la dernière présidentielle.

Ce score publié par la CENI et le conseil constitutionnel frise le ridicule pour un parti de la dimension de l’UFP, selon eux. La fraude ne peut pas tout justifier, estime le groupe animé par le secrétaire général du parti, le timonier, disait feu Habib, Bedredine et la députée Kadiata Malick Daillo.

Cette dernière avait pourtant prévenu quand elle a qualifié la candidature du président de l’UFP de suicidaire.

Aujourd’hui, la guerre des tranchées se poursuit et on attend la tenue prochaine du congrès du parti pour connaître l’épilogue de cette bataille des camarades. Les congressistes prononceront-il l’exclusion du groupe des « frondeurs » qui réclame un véritable diagnostic du parti en vue de sortir de l’impasse actuelle?

Bedredine, Kadiata Malick Diallo et les autres membres du groupe seront -ils exclus du parti qu’ils ont contribué à rayonner? Dans une de ses sorties, Isselmou Abdel Kader avait déclaré que si on se sent à l’étroit dans un parti, on en sort.

Un avis que l’icône Kadiata Malick Diallo n’a pas apprécié. Ou bien, les deux camps réussiront –ils à laver leur linge sale en famille ? Les anciens membres du MND resteront-ils indifférents face à cette guerre des «camarades ?



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1414

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • abma (H) 10/09/2019 19:11 X

    D'après les termes de cette résolution il est évident que des sanctions vont être prises contre le groupuscule de frondeurs et c'est normal, aucun parti au monde qui se respecte ne peut tolèrer ce désordre sans régir fermement. les jours à venir nous éclaireront.

  • Iman56 (H) 10/09/2019 18:41 X

    Depuis le début du règne du PRÉDATEUR Aziz (avec intensification en 2013 puis en 2018) tout est prétexte pour détruire l'UFP, pour semer le doute dans les rangs des militants et des sympathisants. Que des membres fondateurs,des dirigeants de longue date, PARTICIPENT, DE QUELQUE MANIÈRE QUE CE SOIT, à cette fragilisation programmée (notamment par l'étalage public de divergences d'opinions)EST PROPREMENT REGRETTABLE. TOUT RÉGLER EN FAMILLE, RIEN A L’EXTÉRIEUR!