13-07-2020 07:00 - Mauritanie : le gouvernement œuvre à la réduction des effectifs dans les classes de l’enseignement

Mauritanie : le gouvernement œuvre à la réduction des effectifs dans les classes de l’enseignement

Saharamédias - La ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, Khadijetou mint Bouka, a déclaré samedi que le gouvernement s’attelait à mettre fin aux sureffectifs dans les écoles à travers la construction de nouvelles infrastructures éducatives et a demandé aux responsables des sociétés chargées de cette opération de respecter le cahier de charges.

Lors d’une réunion tenue avec les entrepreneurs chargés, la ministre leur a demandé de respecter scrupuleusement les engagements et les conditions convenus, et leur a réaffirmé la disponibilité de l’état à payer les montants financiers dus dès la fin des travaux et après s’être assuré du respect des engagements contractés.

La ministre a dit que le gouvernement entreprend actuellement la construction de nouvelles infrastructures éducatives à même d’accueillir tous les enfants de l’enseignement fondamental y compris ceux de la première année de l’école républicaine annoncée dans le programme (mes priorités) du président de la république.

Selon la ministre le gouvernement œuvre à construire des infrastructures conformes aux architectures scolaires suffisantes afin d’empêcher les sureffectifs dans les classes et leur juste répartition dans les différentes régions du pays.

Les établissements scolaires de la Mauritanie connaissent un sureffectif dans ses différentes classes, notamment dans certains quartiers de la capitale où la population est dense.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1999

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • mystere1 (F) 13/07/2020 09:55 X

    C'est une bonne idée, donc, il faut construire plusieurs écoles, dont des classes suffisantes, pour remplir des élèves à nombres moyens, et non en excès de remplir ces classes, et justement avec le corona, qui est une raison de plus, pour la santé des élèves, mais aussi, pour leurs permettre de bien être à l'aise durant leurs cours, pour la concentration.