Cridem

Lancer l'impression
22-01-2012

16:01

IRA - Mauritanie : Mise au point à propos du dossier d’enregistrement du mouvement ...

...IRA - Mauritanie auprès du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation.

Excellence,

Nous sommes surpris par votre déclaration du mercredi 11 janvier dernier devant les députés, selon la quelle notre mouvement a présenté à vos services un dossier incomplet de demande d’enregistrement ; ce qui serait, selon vous, la raison pour la quelle votre département a refusé de délivrer à IRA-Mauritanie un récépissé d’enregistrement.

Par ailleurs, le 05 août, répondant à la question d’un journaliste sur les ondes de la télévision nationale, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz a affirmé que IRA – Mauritanie n’a jamais présenté, aux services du Ministère de l’Intérieur et de la décentralisation, de dossier de demande d’enregistrement.

Espérant que votre mauvaise appréciation de la situation de notre dossier de demande d’enregistrement, ainsi que celle du Général Mohamed Ould Abdel Aziz, relève de l’ignorance plutôt que de la mauvaise fois, nous vous présentons, ici, la situation de notre dossier.

En effet, à l’issue de notre assemblée générale constitutive du 21 mai 2010, nous avons adressé le 24 mai 2010 une lettre, par le biais du Hakem d’El Mina, à monsieur le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, demandant l’enregistrement de notre association au registre du Ministère.

Au terme d’une enquête de moralité menée par le Commissariat d’El Mina 1 qui conclu à la bonne moralité des membres de la direction du mouvement, monsieur le Hakem transmis au ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation à travers la Wilaya de Nouakchott, notre dossier de demande d’enregistrement par la lettre N° : 32 en date du 27 mai 2010.

Ainsi, le dossier a été enregistré au secrétariat central du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation le 15 juin 2010 sous le numéro 2325 puis le 17 juin sous le numéro 2740 au niveau de la Direction des Affaires Politiques et des Libertés Publiques (DAPLP). A ce niveau, le Directeur refuse de faire enregistrer notre mouvement ; un refus qu’il ne veut matérialiser par un écrit.

Monsieur le Ministre, nous estimons vous avoir suffisamment instruit sur la situation de notre dossier et toute poursuite de la violation flagrante de notre droit de citoyens à la liberté d’association que nous garantit la Constitution de la République Islamique de Mauritanie ne relèverait, désormais, que votre seule responsabilité

Nous vous prions, monsieur le Ministre, de croire à notre très haute considération.

Nouakchott, le 22 janvier 2012

Le Secrétaire aux Relations Extérieures

Balla Touré

Ampliation :

- Représentant du Haut Commissariat aux Droits de l’Homme de l’ONU à Nouakchott

- Délégation de l’Union Européenne à Nouakchott

- Ambassadrice des Etats Unis d’Amérique à Nouakchott

- Ambassadeur de France à Nouakchott

- Ambassadeur d’Allemagne à Nouakchott

- Ambassadeur d’Espagne à Nouakchott

 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org