Cridem

Lancer l'impression
30-04-2015

07:45

Tékane : Des bénévoles s’investissent pour une santé pour tous en faveur des populations [Vidéo & PhotoReportage]

A Tékane et les localités qui dépendent administrativement de la Commune, c’est devenu un évènement très attendu. Il s’agit de la Caravane de Santé. Comme en 2013 et 2014, des équipes bénévoles de la santé se sont déployées pendant deux jours, du 25 au 26 avril dernier, à Tékane, Limharya, Aker, Gani, Oumoul Ghoura et Dar-Salam. Reportage.

De la stomatologie à la Médecine Générale en passant par la Gynécologie, les bénévoles proviennent de différentes spécialités. Parmi eux, on retrouve des mauritaniens de la diaspora ou encore d’autres nationalités.

Dans ces localités, de nombreuses familles vivent sous le seuil de la pauvreté. En plus de cela, elles doivent faire face à une absence criarde de structures de santé dignes de ce nom.

En cette matinée du samedi 25 avril, le Centre de Santé de Tékane est pris d’assaut par les populations. Fatimata, une mère de famille, est là depuis 7 heures. Elle s’est arrangée depuis la veille à être en première ligne sur les nombreuses files d’attente. Issue d’une famille à faibles revenus, elle vient profiter de la gratuité des consultations et des soins offerte par la Caravane de Santé, organisée à l’Initiative de l’Association Contre la Tuberculose et les Maladies Endémiques (ACTUME).

Depuis quelques jours, son bébé souffre. Après une demi-heure de patience, la voilà, nez à nez, avec le Dr Amadou Kane, médecin généraliste. Quelques minutes, plus tard, le diagnostic tombe : "L’enfant souffre de difficultés respiratoires qui surviennent de temps en temps associés à des régurgitations. (…) La maman l’allaitait à tout moment. C’est vrai qu’il faut allaiter à la demande mais pas toujours. Je lui ai donné quelques conseils diététiques. Comme l’enfant était ballonné à l’examen. Mais, rien de méchant. L’enfant a fait ses vaccins et il a un bon développement".

Pendant ce temps-là, dans la pièce contiguë, une jeune fille vient d’être maman pour la première fois. Un heureux évènement imprévisible et sans précédent qui a réjoui les organisateurs de la Caravane de Santé qui ont couvé d’attention particulière la nouvelle maman et son bébé.

-Agir sur les habitudes-

Ici, un constat se dégage : la présence de diabète accrue. Le nombre de cas augmente et les grandes personnes, notamment les femmes, sont les plus touchées par cette maladie. Alors, on mise sur la prévention, à défaut de pouvoir changer les habitudes alimentaires.

"Ici, on sait que les gens prennent la même alimentation (…). Donc, à notre niveau, on essaie de corriger les erreurs qui se trouvent dans leur alimentation, mais, on ne leur demande pas de laisser. Car, ça peut amener des complications voire de la malnutrition. Si, on demande à un Tékanois de laisser le riz, la viande grasse, tu vas lui créer tous les problèmes du monde.

Cependant, nous leur proposons d’autres alternatives alimentaires. Dans les villes comme à Nouakchott, on peut trouver toute sorte d’alimentation. Ce n’est pas comme ici"
, explique Dr Ousmane Tandia, nutrionniste-éducateur diabète.

En deux jours, plus de 2.000 patients ont été consultés. Un record en comparaison avec l’année dernière. "Mobilisez autant de bonnes volontés désintéressées. Ce n’est pas une mince affaire. Si, on devrait payer ces gens y compris les médicaments, ça s’évaluerait à des dizaines de millions", se réjouit un notable de Tékane.

Babacar B.

Copyright © 2015 Cridem




Avec Cridem, comme si vous y étiez...










































































































 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org