Cridem

Lancer l'impression
19-10-2015

07:00

Agriculture : l’état se désengage de l’achat de la production céréalière

Sahara Médias - Les agriculteurs ne devront désormais plus compter sur l’état pour acheter leur production. Une décision annoncée par la ministre de l’agriculture Lemina mint El Kotob O. Moma.

L’état s’engage notamment selon la ministre à assurer les meilleures conditions de production, à œuvrer à la protection des périmètres agricoles et à la stabilisation des prix.

La ministre a demandé aux producteurs et usiniers qu’elle rencontrait à Rosso, d’accompagner le gouvernement dans son souci d’une amélioration de la production afin qu’elle soit compétitive et de grande qualité.

Mint Moma a rappelé les efforts déployés par l’état dans le domaine agricole en citant l’accroissement des surfaces aménagées, ce qui a permis a dit la ministre une production rizicole record.

Les agriculteurs ont transmis à la ministre leurs doléances relatives notamment au circuit de commercialisation, la qualité des semences, la lutte contre les oiseaux granivores et le désenclavement des zones de production.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org