Cridem

Lancer l'impression
15-06-2016

05:39

Ne les oublions pas :Hamoud Ould Abdel Wedoud

Adrar-Info - De vibrants hommages ont été rendus, à l’occasion de la commémoration du 53ième anniversaire de l’Indépendance Nationale, célébrée en grandes pompes jeudi dernier 28 novembre courant, à des personnalités nationales historiques, au premier chef au Père de la Nation Feu Me Moctar Ould Daddah.

Des égards louables ont été également faits à certains de ses inséparables compagnons, avec lesquels il a jeté le bolide de la Mauritanie décolonisée et indépendante sur les interminables pistes de la compétition effrénée de la modernisation et de l’affermissement de l’entité Etat.

Parmi ces illustres personnalités qui se sont distinguées à l’époque, en plus de ceux qui avaient été présentées sur le portail Cridem force est de citer Hamoud Ould Abdel Wedoud.

Commis de l’Etat comme il se prévale de le dire dans son environnement professionnel, également chercheur mauritanien, feu Hamoud* , né en juillet 1930 à Akjoujt et décédé le 20 août 1992.

Probe, Ould Abdel Wedoud a fait deux décennies comme contrôleur de l’IGE. Connu par ses méthodes transparentes ainsi que par sa modestie, il gardait une distance vis-à-vis des fonctionnaires et responsables de l’administration publique faisant l’objet d’une inspection des limiers de l’IGE.

Hamoud Ould Abdel Wedoud, fortement attaché à son indépendance, déclinait toute offre faite par les personnalités inscrites sur le registre des enquêtées menées par l’IGE, pour entourer les rapports de toute l’objectivité et l’impartialité requises.

C’est le père spirituel national du contrôle financier mauritanien au lendemain de l’indépendance du pays jusqu’aux années 90. Il fut Directeur du protocole du Président Moktar Ould Daddah (1960), Secrétaire général au ministère des Affaires étrangères sans ministre (1962-1963) puis Ambassadeur de la Mauritanie en Afrique subsaharienne résidant à Abidjan (1963).

Rappelé d’urgence par le président Moctar Ould Daddah, il a été nommé commandant de Cercle à Nema avec des pouvoirs élargis. Il est désigné Directeur de l’administration territoriale au ministère de l’Intérieur en 1964 puis Commandant de Cercle à Kiffa.

Hamoud Ould Abdel Wedoud a été nommé de 1964-1966 Directeur de la Fonction Publique, chargé de l’élaboration du statut général des fonctionnaires avant d’être désigné Commandant de Cercle à Kaédi. Il est coopté au poste de Directeur de la Planification en 1967 puis Directeur général de deux sociétés de pêche (SOMIP et SOMAP) à Nouadhibou chargé de leur liquidation en 1968-1971.

Il est promu de 1971-1979 Contrôleur d’État avec rang de Ministre. Entre 1977-1979, Ould Abdel Wedoud est nommé Gouverneur chargé de l’Administration de la partie du Sahara occidental : Tiris El Gharbiya issue de l’accord de Madrid, cumulativement avec sa fonction de contrôleur d’État Son âme repose en paix à Lekhlij, à 50 km au sud d’Akjoujt, avec ceux de son père Abderahmane Ould Abdel Wedoud et de son grand père Aflouat Ould Maouloud est à Birig’ni , à 100km à l’ouest d’Akjoujt.

NB : (*) : Feu Hamoud est père de famille dont l’actuelle Présidente de la CNDH Mme Irabiha Mint Abdel Wedoud

MOML



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org