Cridem

Lancer l'impression
07-02-2017

19:30

Hommage à Mohamed Ould Beibou

Aminetou Mint Keihel - La vie ici-bas ne dure que le temps de connaître, de temps en temps, l'incommensurable douleur de perdre une personne chère et d'être attachée pour la vie à son souvenir.

C'est avec cette douleur tenace au cœur et ce souvenir tout aussi indélébile à la mémoire que je commémore, en ce lundi 6 février 2017, le deuxième anniversaire de ton décès tragique, mon très regretté Mohamed Ould Beibou.

C'est avec eux que le temps s'est arrêté pour moi à l'instant du drame; celui où j'appris que je venais de perdre une personne formidable ; un homme de cœur et d'esprit; un grand ami, que dis-je, un frère et bien d'avantage!

En évoquant aujourd'hui ce que tu fus pour moi, j'appréhende, comme il y a deux ans, le vide immense que creusa ta mort dans ma vie; un vide que personne ne pourra jamais remplir. Mais qui donc peut prétendre à cela? Que donc peut allier la fidélité et le dévouement de l'ami véritable, à l'attention du père, la tendresse du frère, la discrétion du confident, la générosité du bienfaiteur et l'exemplarité du modèle en tout? Qui, Mohamed, peut être pour moi ce que tu fus tout au long de la courte vie où je te connus?

Tu fus exceptionnel à bien des égards; c'est pourquoi je ne suis pas là seule à te pleurer toujours, deux ans après, avec la même acuité du deuil à l'âme et le même feu du chagrin au cœur. Tu me manques, Mohamed; et me manquent ta bonté, ta gentillesse, ton honnêteté, ton amour du prochain et ton souci de bien faire dont profitèrent beaucoup de gens et ta grandeur d'âme et ta dignité et ta modestie et la force de ton caractère...

Que la terre te soit légère et qu'Allah le Miséricordieux t'accorde une place de choix au Paradis, au milieu des saints et des bienheureux; ceux qu'ombrage le Trône du Clément et que couvre la faveur du Prophète Mohamed Prière et Salut sur lui. Et qu'il m'accorde, ainsi qu'à tous ceux qui, comme moi, souffrent en ce jour la lancinante de ton deuil, oubli, consolation et paix du cœur.

Aminetou Mint Keihel



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org