Cridem

Lancer l'impression
20-03-2017

19:30

Un ancien ministre appelle à éviter des représailles contre les sénateurs

Alakhbar - L’ancien ministre mauritanien Isselmou Ould Sidi Moustaph appelle à éviter des représailles contre les sénateurs qui ont rejeté vendredi le projet de modification de la Constitution.

Selon Ould Sidi Moustaph, "les sénateurs représentent 33 moughatas" et forment une institution républicaine dont le président peut remplacer le président de la République dans ses fonctions.

Isselmou Ould Sidi Moustaph estime aussi que le Sénat est l’institution républicaine qui ressemble le plus aux institutions islamiques.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org