Cridem

Lancer l'impression
21-04-2017

23:00

Communiqué de la CADRE suite aux arrestations et emprisonnement des jeunes de la Marche Pacifique du 16 Avril denier

CADRE - La mobilisation pacifique réussie du Dimanche 16 Avril 2017 à l’initiative de la Jeunesse Mauritanienne, pour dénoncer les injustices liées aux recrutements, à l'éducation, au bien-être et à l’enrôlement discriminatoire initié depuis 2010 par le pouvoir du président Ould Abdel Aziz, a connu une agression cruelle et sauvage de la part des forces de l'ordre.

Plusieurs blessés enregistrés au Centre Hospitalier National et près d'une trentaine (30) de jeunes molestés et conduit aux différents commissariats de la Capitale Nouakchott.

Le 17 Avril 2017 une dizaine parmi ces arrêtés est mise sous mandat de dépôt et conduit en prison en attendant leur procès prévu ce 20 Avril.

CADRE (Coalition pour l’Action contre la Discrimination Raciale et l’Exclusion)

-Dénonce cette façon autoritaire et dictatoriale du pouvoir en place qui procède à l'intimidation de ces citoyens au lieu d'apporter une réponse aux revendications légitimes.

- Exige la libération de tous les jeunes emprisonnés et l'arrêt des arrestations ségrégationnistes.

Fait à Nouakchott, le 18.04.2017

Les signataires

1- Afrique Renaissance

2- AMDH

3- Club des droits Humains Espace Diadié Camara

4- Club UNESCO Dialogue des Cultures

5- COVIRE

6- CRADPOCIT

7- Kawtal Ngam Yellitaare

8- MAPROM

9- REVE 89/91

10-Touche Pas a Ma Nationalité - TPMN



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org