Cridem

Lancer l'impression
13-02-2018

17:00

Mauritanie : le bloggeur Ould M'kheitir, en détention secrète (H.R.W)

Alakhbar - Le blogueur mauritanien Mohamed Ould Mkheitir, qui avait été condamné à mort pour apostasie, a été placé en détention secrète, selon Human Rights Watch.

« Nous considérons qu’il s’agit d’une disparition en quelque sorte (…) Jusqu’à preuve du contraire, nous considérons qu’il est en détention secrète », a déclaré le Directeur adjoint de Human Right Wach pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.

Eric Goldstein a accordé une longue interview à l’hebdomadaire Alakhbar - Info qui sera publiée ultérieurement. Eric Goldstein de poursuivre : « Personne à notre connaissance ne connaît le lieu (de détention de Ould Mkheitir). Nous avons appris indirectement qu’il est dans une détention autre que la prison de Nouakchott. C’est à dire qu’il est protégé - entre guillemets - dans une villa. Mais rien n’est confirmé ».

Le directeur adjoint de Human Right Wach pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord note également que la « la famille du blogueur, selon ce que nous comprenons, ignore son lieu de détention. Le Gouvernement ne se prononce pas ».

Eric Goldstein demande aux autorités mauritaniennes de "se conformer au standards et normes internationaux en déterminant le lieu de détention de Ould Mkheitir et son statut juridique, "parce que sa peine a été réduite à deux (2) ans. Il a purgé quarte (4) ans maintenant".

Lire: Mauritanie: libération du blogguer Ould Mkheitir

Mohamed Oud M'Keitir avait publié un article d'opinion dans lequel il estimait que sa communauté - « les Moualamines (les forgerons) » - est marginalisée.

Le blogueur avait aussi comparé la situation de sa communauté à celle des esclaves et des Juifs à l’époque du prophète Mohammed. Plusieurs manifestations avaient éclaté à travers la Mauritanie réclamant son exécution.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org