Cridem

Lancer l'impression
20-05-2018

19:16

Samba Thiam : Avertissement (rectificatif)

Flamnet - Flamnet présente ses excuses aux lecteurs et au camarade Samba Thiam-président des FPC , après lui avoir prêté par erreur l’article « AVERTISSEMENT ». L’auteur de l’article en question est Cheikh Tidiane Ndiaye, un Prof –chercheur en Histoire à l’UCAD.

-----

Chers amis, j’ai le regret de constater que dans vos échanges sur ma page, l’antisémitisme s’invite à mon grand regret.

Il est notoirement connu que ma démarche de chercheur objectif, n’implique ni engagement politique, ni concurrence des mémoires, encore moins le conflit israélo-palestinien. Cependant, nombre d’Africains s’impliquent dans cette nébuleuse, en ignorant tout sur sa genèse jusqu’à la complexité de son évolution actuelle.

Aussi, la réalité est que dans cette région du monde, il y eut les Philistins. Ces hommes venus du nord sont apparus dans des sources égyptiennes au XIIe siècle av. J.-C. et présentés comme des ennemis de l’Égypte. Ils faisaient partie des « peuples de la mer. »

C’est après leurs affrontements avec les Égyptiens, que ces Philistins se sont fixés sur la bande côtière du sud-ouest de la terre de Canaan, c'est-à-dire dans une région longeant la Méditerranée depuis l'actuelle bande de Gaza jusqu'à Jaffa. Les dernières mentions des Philistins datent du IIème siècle av JC. Dans le premier livre des Maccabées. Leur langue était indo-européenne.

En fait pour rétablir une vérité anthropologique et historique, il faut dire que le nom de « Palestine » est un dérivé de ce mot « Philistin », qui signifie en hébreu : « envahisseur ».

C’est après la révolte des Juifs contre les Romains (révolte dite de Bar Kokhba (132-136 après J.-C.) contre l'Empire romain, que l’empereur Hadrien a donné au pays des juifs le nom de Palestine, voulant les punir pour s’être révoltés contre lui. Puis après la partition de 1948 par l’ONU, les Juifs ont abandonné ce nom, pour reprendre celui, originel, d’Israël. La terre d'Israël, appelée terre sainte par les chrétiens, correspond au pays de Canaan. Elle a de tout temps, joué un rôle central dans l'histoire des Juifs, si bien qu'ils l'appellent souvent familièrement ארץ - Eretz (terre). À toute époque, malgré exil et massacres, il y a eu une vie juive en terre d'Israël. Dans l’Antiquité, leur terre fut sans cesse envahie, par les Babyloniens, les croisés, les Ottomans et les Arabes, … Pourtant malgré l’exil de nombre de sa population, pendant les dix derniers siècles, les Juifs étaient encore majoritaires sur leur terre.

Persécutés partout où ils ont séjourné, depuis Yvan Le Terrible à la sinistre "Solution finale" sortie des cerveaux malades des Nazis, un très lent mouvement de retour de leurs diasporas vers la terre d'Israël, s'est produit ensuite. Il est devenu significatif à partir de l'expulsion des Juifs d'Espagne en 1492. Ce mouvement va s'accélérer à la fin du XVIIème siècle puis nettement avec la naissance du sionisme à la fin du XIXème.

Les Juifs ont retrouvé leur souveraineté sur leur terre ancestrale avec la renaissance de l'État d'Israël en 1948. Toute autre présence non juive sur cette terre résulte d’invasions étrangères notamment arabes. Le problème est qu’ils sont « rentrés » dans leur pays, mais des populations non juives y vivaient aussi depuis 13 siècles. La complexité du problème réside dans le fait qu’au regard du droit du sang, ce pays appartient entièrement aux Juifs depuis toujours. Mais au regard du droit du sol les « Palestiniens » peuvent aussi le revendiquer, ou au moins une partie. L'ONU en a tenu compte avec sa partition du pays en 1948.

Ben Gourion et les dirigeants israéliens l'ont accepté de bonne foi, mais les Palestiniens aidés par les autres pays arabes l'ont refusé et préféré résoudre le problème en engageant 4 guerres, qu'ils ont toutes perdues. Une telle complexité explique le silence plus que gêné de tous les pays arabes environnants. Alors que viennent faire les Africains dans cette « Nébuleuse » ?

Chers amis, ma page Facebook ne doit pas servir de lieu d’affrontements pour cela. Je supprimerai toute intervention sur cette question parce que, hors sujet…

CHEIKH TIDIANE N’DIAYE

-------

Mise au point!

L'article paru ces jours portant sur l’histoire de la Palestine avec ma photo n'est pas de moi, mais de Cheikh Tidiane Ndiaye, un historien chercheur a l’’UCAD de Dakar.

Il s'est produit une erreur de communication … vous voudrez bien nous excuser ...

Samba Thiam






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org