Cridem

Lancer l'impression
11-07-2018

15:53

Khaled Ould Khaiss : Le bureau exécutif provisoire est le seul habilité à investir les candidats du parti Sursaut

Le Quotidien de Nouakchott - Le parti Sursaut de la jeunesse pour la Nations, membre de la majorité soutien du président Ould Abdel Aziz, est en crise depuis 2012. Une crise interne qui a été porté devant les tribunaux mauritaniens.

A l’approche des élections législatives, municipales et régionales du premier septembre 2018, au moment ou les dépôts des candidatures sont ouverts, Khaled Ould Ghaiss, un des responsables de ce parti « tient a éclairer l’opinion sur sa situation politiques et juridique. »

Il précise que « le parti sursaut de la jeunesse pour la nation, encore dans la phase de transition, est dirigée par un Bureau exécutif provisoire, conformément à l'article premier des dispositions finales de son statut (article 37), ce qui invalide légalement tout mandat ou candidature non émis par ce bureau exécutif."

Ould Ghaiss rappelle que «La Confirmation par la justice des compétences données au Bureau exécutif provisoire pour la gestion du parti conformément au jugement 075-2015 de la chambre civile du tribunal de première instance de Nouakchott et confirmé par la décision 38-2016 de la chambre civile de la cour d’appel de Nouakchott Ouest Ainsi que l’ordre d’exécution 76-2016 du 13 juin 2016 adressé au ministère de l’intérieur et de la décentralisation".

3 – Ould Giass cite aussi une lettre du ministre de l’intérieur et de la décentralisation publiée le 7 novembre 2016 « dans laquelle il définit l’organisme habilité à gérer le parti au cours de la période de transition, et la décision de geler les allocations financières du parti pendant ces trois dernières années, jusqu’ a ce que les décisions soient rendues par l’autorité habilitée à diriger le parti (le bureau exécutif provisoire ) ainsi que la récente déclaration faite par le ministre en commentant les résultats du conseil des ministres.»

En conclusion Ould Ghaiss déclare « Sur la base des faits cités ci-dessus et pour écarter toute confusion, nous avertissons tous les acteurs politiques et leaders d'opinion pour qu’ils ne tombent dans les jeux de ceux qui n’ont pas de statut légal dans le parti et de n’accepter aucune candidature ou mandat non émis par le Bureau exécutif provisoire du parti du sursaut de la jeunesse pour la nation, la seule instance autorisée à investir les candidatures et les transmettre à la Commission électorale nationale indépendante. »



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org