Cridem

Lancer l'impression
11-07-2018

17:45

Déclaration de la Coordination politique UPR de la Moughataa de Boghé

Ngaïdé Abderrahmane Hamath - Réunie le 10 juillet 2018 à Nouakchott, la Coordination politique UPR de la Moughataa de Boghé déclare ce qui suit :

- Prenant acte de la décision de ce qu’il est convenu d’appeler la tendance des ministres, de désigner les candidats aux échéances électorales prochaines parmi ses adhérents et sympathisants ;

- Considérant que cette décision est antidémocratique et qu’elle ignore la volonté de la majorité issue de la fin du processus de renouvellement des structures de l’UPR, qui consacre ce qu’il est convenu d’appeler, le camp des généraux comme vainqueur au niveau de la section départementale ;

- Eu égard au fait que cette tendance est l’élément fondateur et moteur du parti au niveau du département de Boghé ;

- Au regard du rôle historique joué par cette coordination dont la participation à l’action politique de Monsieur le Président Mohamed Ould Abdel Aziz, se traduisant par une victoire décisive à toutes les consultations de l’échelon départemental (législatives et communales) ;

- Constatant la volonté délibérée d’une minorité constituée des transhumants politiques dont le processus migratoire est loin d’être achevé, de marginaliser les fondateurs du parti sans que rien ne puisse justifier une telle attitude ;

- Vu la nécessité de s’opposer énergiquement à cette initiative, du reste injuste, et qui représente aux yeux des militants authentiques, une tentative de sabordage du parti pour un repositionnement suspect et à tout le moins, contraire à la volonté populaire ;

- Etant entendu que Monsieur Diallo Mamadou Bathia, à ce stade, bien que président de la commission de désignation, n’est guère qualifié pour porter un jugement objectif sur le cas du département de Boghé, étant à ce niveau, juge et parti ;

- Déclare nuls et non avenus les choix opérés pour le département de Boghé dans le cadre des prochaines échéances électorales. Les choix sont largement décriés par l’écrasante majorité des militants qui entendent opposer un refus énergique à cette tentative de passer outre la volonté populaire ;

- Demande au parti de prendre toutes les dispositions de nature à garantir sa cohésion en apportant les correctifs nécessaires ;

- Il s’agit, entre autre, de reconnaître à cette coordination en tant que tendance majoritaire, son droit de choisir ses candidats aux prochaines consultations électorales ;

- La coordination politique UPR de Boghé, est, par ailleurs, disposée à s’inscrire comme par le passé, dans toute démarche consensuelle visant à favoriser l’unité et la cohésion du parti ;

- Au cas où le parti n’entendrait pas reconsidérer sa décision lésionnaire pour la majorité, la Coordination politique UPR de la Moughataa de Boghé prendra toutes ses responsabilités pour geler ses activités au sein de l’UPR ;

- Elle entend à cet effet, se présenter aux compétions électorales prochaines sous les couleurs d’un parti de la majorité présidentielle et le fera savoir dans les délais légaux ;

- La Coordination politique UPR de la Moughataa de Boghé réitère son soutien indéfectible au Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, se reconnaît dans son programme et apprécie à leurs justes dimensions, les réalisations opérées sous son magistère.

La Coordination politique UPR de la Moughataa de Boghé

Nouakchott, le 10/07/2018






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org