Cridem

Lancer l'impression
11-10-2018

00:00

L'agriculture intelligente face aux changements climatiques est essentielle pour soutenir la croissance à long terme des pays du Proche-Orient et de l'Afrique du Nord

FAO - La FAO et la Banque islamique de développement réunissent des pays pour discuter de l'avenir de l'agriculture dans la région

- La région du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord (NENA) fait face à de nombreux défis communs pour améliorer la sécurité alimentaire, la nutrition et un développement agricole inclusif. La croissance démographique rapide, l'urbanisation croissante, la faible croissance de la production alimentaire, ainsi que les ressources naturelles rares et fragiles et la menace du changement climatique ont aggravé la situation.

Les changements climatiques ont un impact significatif sur la production agricole dans la région, menacent la sécurité alimentaire, entravent les efforts pour éradiquer la pauvreté et mettent en péril la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Dans ce contexte, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et la Banque islamique de développement (BID) organisent un atelier de travail régional, avec le soutien du Gouvernement du Soudan, afin de discuter d'approches novatrices visant à atténuer les effets du changement climatique sur l'agriculture et à introduire l'approche de l'agriculture intelligente face aux changements climatiques dans les pays de la région.

Babagana Ahmadu, représentante de la FAO au Soudan, a déclaré: «Il s'agit du premier atelier de travail lié à l'agriculture intelligente face aux changements climatiques, spécifique à notre région. Nous sommes reconnaissants du soutien fourni par le Gouvernement soudanais.

En effet, le Soudan est, et continuera d'être, fortement affecté par l'influence du changement climatique sur l'agriculture. De ce fait, nous nous félicitons de son leadership pour aborder ce sujet vital aux moyens de subsistance et à la sécurité alimentaire des populations de notre région.»


Prenant la parole à la cérémonie d'ouverture de l'événement, H.E. Nahar Osman Nahar, Ministre Fédéral de l'Agriculture et des Forêts, a déclaré : «Le Soudan a donné la priorité à l'agriculture pour son rôle clé dans le développement économique, la sécurité alimentaire et l'éradication de la pauvreté et de la faim.

La réalisation de ces objectifs représente un plus grand défi dans le contexte d'un climat changeant. Par conséquent, la compréhension de l'effet multiplicateur des risques du changement climatique est essentielle pour une planification et des progrès efficaces. »


L’atelier de travail régional réunira des experts en changement climatique des pays du NENA et des représentants des ministères de l’Agriculture et de l’Environnement de la région pour débattre de la question de l’agriculture intelligente face aux changements climatiques. L’atelier de travail vise à renforcer la capacité des systèmes agricoles à soutenir la sécurité alimentaire, en intégrant les besoins d'adaptation et le potentiel d'atténuation dans les stratégies de développement de l'agriculture durable.

Au cours de cet atelier de travail, les experts et le personnel des ministères sectoriels collaboreront dans le but d'élaborer des feuilles de route pour la mise en œuvre d’activités liées à l'agriculture intelligente face aux changements climatiques dans les pays de la région.

Impact du changement climatique sur les moyens de subsistance

La FAO estime que 70% des pauvres de la région vivent dans des zones rurales où l’agriculture, la pêche ou la foresterie sont la principale source de revenus et d’alimentation de la population.

«Beaucoup de personnes souffrant de la faim et de la pauvreté dans la région sont de petits exploitants agricoles, des pêcheurs et des individus appartenant à des communautés pastorales, et ils sont les plus durement touchés par des températures plus élevées et des précipitations imprévisibles», a déclaré Alfredo Impiglia, Coordinateur de la FAO pour l'Initiative Régionale sur l’Agriculture Familiale à petite échelle (RI-SSSF) au Proche-Orient et en Afrique du Nord.

Travail de la FAO en matière de changement climatique

L'approche de l'agriculture intelligente face aux changements climatiques aide à identifier les politiques et pratiques de gestion appropriées pouvant améliorer la productivité et la résilience des systèmes de production dans un contexte de changement climatique.

Au cours de la dernière année, la FAO a systématiquement développé son approche agricole intelligente face aux changements climatiques dans la région. Elle a mené la première évaluation régionale des impacts du changement climatique sur les systèmes agricoles et les moyens de subsistance au Proche-Orient et en Afrique du Nord. Fort de cette base pour comprendre le défi de la région, elle s’engage avec les pays à déterminer comment les recommandations de ce travail pourraient être intégrées aux politiques et planifications agricoles.

Par ailleurs, la FAO collabore également avec les pays pour intensifier l'adoption d'interventions de terrain éprouvées dans le domaine de l'agriculture intelligente face aux changements climatiques, afin de stimuler la productivité dans tous les systèmes d'exploitation.

8 octobre 2018 - Khartoum / Le Caire



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org