Cridem

Lancer l'impression
10-10-2018

08:48

Communiqué des syndicats des étudiants sur la mesure privant des étudiants de s'inscrire à l'Université

Syndicats des étudiants - Nous (syndicats signataires ci-dessous de ce communiqué) sommes surpris par la décision arbitraire, dépourvue de toute justification légale prise tout dernièrement par le Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Cette décision dans laquelle plus de 1 000 étudiants ont été privés de s'inscrire à l'université pour poursuivre leurs études supérieures après des années de persévérance et de diligence représente un crime contre l'avenir d'étudiants qui viennent de surmonter l'obstacle du baccalauréat.

Refuser aux étudiants de poursuivre leurs études supérieures par une décision vulgaire non pensée prise à la hâte par le Ministre de l’enseignement supérieure en un clin d'œil représente une défaillance sérieuse pour notre système éducatif et confirme qu'il vit toujours de sérieux problèmes et ne fait qu’accentuer ces problèmes.

À la lumière de ces décisions injustes et arbitraires qui vont à l’encontre de l'avenir des étudiants en question, nous faisons appelle à :

1. L'annulation immédiate de ces décisions dépourvues de tout éléments logiques et de planifications stratégiques solides, anéantissant les rêves des d'étudiants mauritaniens, et les privant de leur droit de poursuivre leurs études, ce qui aggraverait leurs problèmes.

2. Nous dénonçons la répression qui a touché des centaines d'étudiants touchés devant le ministère, nous fermons ses portes devant eux sur une scène politique et ouvrons les portes du ministère aux étudiants pour résoudre leurs problèmes, qui s'aggravent jour après jour.

3. Nous considérons que le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique est pleinement responsable des conséquences de cette décision injuste et des dommages qui en résultent pour l'avenir de centaines d'étudiants mauritaniens.

4. Nous demandons au Ministère de négocier de nouveau les plaintes déposées par les étudiants non orientés dans la première phase afin de les orienter vers les institutions qu'ils ont demandées.

5. Invitez tous les étudiants à se préparer et à s'engager fermement dans le processus de rétablissement des droits des élèves et à s'abstenir de prendre des décisions injustes à l'encontre de la classe estudiantines.

Signées:

Par la coalition des Syndicats

SNEM

UNEM

UGEM

ULEM

UEEM

EL WAFA

CHOUALA

AUTONOME

UEP

Nouakchott, 09-10-2018.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org