Cridem

Lancer l'impression
08-11-2018

23:00

Le roi du Maroc : « nous n’accepterons aucun partenariat qui touche à notre unité territoriale »

Sahara Medias - Le roi du Maroc Mohamed VI a salué les récentes décisions du sommet des chefs d’états et de gouvernements de l’union africaine qui s’est tenu à Nouakchott et a ajouté qu’elles étaient conformes aux positions et aux principes internationaux en la matière, réaffirmant que le Maroc n’acceptera aucun partenariat qui toucherait à son unité territoriale.

Le souverain marocain qui s’exprimait à l’occasion du 43ème anniversaire de la marche verte a réaffirmé que la récente position africaine à propos de la question du Sahara est une victoire de la sagesse et la profondeur de la vision.

Lors du sommet de Nouakchott, l’union africaine avait adopté un rapport qui renvoyait aux décisions des nations unies comme référence dans le dossier du Sahara et qui faisait de l’union africaine un médiateur de plus à l’image des rôles que jouent la ligue arabe et l’union européenne.

Le souverain marocain a ajouté que la décision de l’union africaine a mis fin aux manœuvres qui sont nées au sein de l’organisation et qui lui ont fait perdre un temps précieux qui aurait pu être mis à profit pour impulser l’économie du continent et favoriser une intégration.

Le roi du Maroc a déclaré que le retour de son pays « au sein de sa famille institutionnelle n’avait pas pour objectif de défendre sa position à propos du Sahara que partage avec nous la quasi-totalité des états africains, mais pour s’intégrer dans la dynamique de développement que connait le continent, auquel ont est fier d’appartenir ».

Le souverain marocain a par ailleurs déclaré que son pays œuvrera à investir dans un partenariat économique réussi et productif pour la ressource avec l’ensemble des pays et groupements régionaux y compris l’union européenne, avant de préciser que le Maroc n’acceptera aucun partenariat qui toucherait à son unité territoriale.

Le roi Mohamed VI a enfin réaffirmé que « tous les partenariats qu’entreprendra le pays, auront des retombées directes d’abord et avant tout sur les populations du Sahara marocain dont ils amélioreront les conditions de vie en toute liberté et dignité dans leur pays. »



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org