Cridem

Lancer l'impression
08-11-2018

10:11

Afrique: la Turquie place ses pions, ses exportations explosent

Le360 Afrique - La Turquie fait le pari de l'Afrique et récolte le fruit de cette orientation stratégique. A titre d'exemple, les exportations turques vers le continent africain ont fortement progressé, pour passer de 2,9 milliards de dollars en 2002 à 18,8 milliards de dollars en 2017, soit une évolution de 548,3%.

«Les exportations turques sur le marché africain sont constituées par du matériel électroménager, des matériaux de construction, du textile, des meubles, des produits agroalimentaires, etc.», explique l'ambassadeur turc en Mauritanie, Mehemet Bilir.

La Turquie procède également à la rénovation des centrales électriques pour qu’elles puissent fonctionner au gaz liquide. Cette expertise, qui permet la reconversion des centrales électriques qui fonctionnaient au diesel, en centrale fonctionnant désormais au gaz, intéresse au plus haut point la Mauritanie et le Sénégal, suite à la découverte d'un important gisement de gaz naturel à la frontière maritime des deux pays.

L'exploitation du site gazier transfrontalier offshore «Grand Tortue/Ahmeyim (GTA)» doit en effet démarrer à partir de 2021.

Au sujet du renforcement de la présence turque en Afrique, l’ambassadeur cite également le cas du groupe Tosyali, sidérurgiste turc qui est en train d’étendre ses tentacules en douceur au niveau du continent. Cette société a déjà investi 3 milliards de dollars en Algérie et vient de signer un contrat pour un autre projet, en Mauritanie cette fois-ci, dans la cité minière de Nouadhibou (dans le nord du pays).

Il faut également signaler que Tosyali est actuellement en négociations avancées avec le gouvernement du Sénégal, en vue de l’acquisition d’un permis d’exploitation des mines de fer de la Falémé (sud/est du pays).

Par ailleurs, l'ambassadeur turc signale que «la compagnie Turkish Airlines est actuellement numéro 1 dans le ciel africain».

Tous ces éléments montrent clairement l’importance du continent africain pour la Turquie. Partenaire stratégique du continent, la Turquie bénéficie d’un statut d’observateur auprès de l’Union Africaine (UA) depuis 2005. Le nombre de ses représentations diplomatiques sur le continent est passé de 12 en 2002, à 41 actuellement. Ce pays est également membre non-régional de la Banque africaine de développement (BAD) depuis 2013.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org