Cridem

Lancer l'impression
04-12-2018

20:00

La Banque Centrale de Mauritanie (BCM) : Avis au public

BCM - La Banque Centrale de Mauritanie (BCM) porte à la connaissance du public qu’il est formellement interdit d’effectuer des transferts de fonds ou de valeurs via des entités non autorisées par la Banque.

L’article 24 de la loi 2005-048 du 27 juillet 2005, relative à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, stipule que les personnes morales et physiques doivent obtenir une autorisation préalable de la Banque Centrale de Mauritanie pour exercer des activités de transferts de fonds ou de valeurs.

L’article 25 établit les sanctions applicables aux personnes physiques ou morales qui effectuent des services de transferts de fonds ou de valeurs sans ladite autorisation. Pour ce, la BCM a délivré une autorisation provisoire aux prestataires de transfert de fonds ou de valeurs suivants :

1. Gaza Telecom
2. Tadamoun Telecom
3. Mauritanie Telecom
4. Elmersoul Telecom
5. EL Weva Telecom
6. Alimara Telecom
7. Chinguitty Transfert
8. FES Telecom
9. Tayba Paie

La liste des prestataires autorisés est consultable sur le site de la Banque : www.bcm.mr. La BCM rappelle que la fourniture de prestations de transfert de fonds ou de valeurs, sans son autorisation préalable et en dehors de son champ de supervision, pourrait servir dans des actes de blanchiment d’argent ou de financement du terrorisme et constituer par conséquent une menace à la sûreté publique.

La BCM, en coopération avec les autorités sécuritaires et judiciaires concernées, procèdera à l’application rigoureuse des dispositions en la matière ; et les contrevenants seront passibles des sanctions et peines prévues par la réglementation en vigueur.

Pour plus d’information, veuillez contacter le département de Communication : commbcm@bcm.mr



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org