Cridem

Lancer l'impression
05-12-2018

22:30

Esclavage : Atelier de capitalisation à Bamako

Le Calame - Trois organisations de lutte contre l’esclavage par ascendance en Afrique de l’Ouest se sont rencontrées à Bamako pour échanger sur leurs expériences et partager les leçons apprises au cours de la dernière décennie 2008 à 2018.

Les trois structures ayant participé à cette rencontre les 27, 28 et 29 novembre sont SOS Esclaves de la Mauritanie, Temedt du Mali et Timidria du Niger. Ces trois organisations de lutte pour la promotion des droits humains sont aussi des institutions leaders dans la lutte pour l’éradication de l’esclavage par ascendance.

Durant trois jours, six responsables de ces organisations et deux cadres d’Anti Slavery international ont échangé sur les projets mis en œuvre durant ces dix dernières années en termes d’objectifs, de défis et de perspectives.

Au cours de la session, les responsables de chaque pays ont fait des présentations montrant les progrès réalisés dans la lutte contre l’esclavage par ascendance à travers les changements comportementaux observés au niveau local et national, dans les politiques, les lois, les attitudes et normes sociales, le niveau d’éducation des bénéficiaires grâce au travail de leur organisation avec le soutien d’ASI (Anti Slavery International).

Il s’agissait aussi pour ces organisations de mettre en exergue les principaux défis auxquels elles font face dans l’exercice de leur délicate mission qu’elles mènent dans des sociétés où les pratiques esclavagistes sont profondément ancrées depuis la nuit des temps. Les participants ont aussi discuté des thèmes transversaux et d’études de cas.

Ainsi, des sujets comme les droits des femmes touchées par l’esclavage, les relations avec les partenaires internationaux, le recours à la justice et le plaidoyer, la représentation des communautés et leur autonomisation ou le traitement médiatique de la problématique de l’esclavage ont été revisités. Les militants des droits de l’homme réunis à Bamako ont discuté des suggestions et recommandations qui doivent être formulées dans les termes d’un rapport qui fera l’objet d’autres échanges prévus en Mars 2019 pour sa validation et son lancement.

A la fin des travaux, les responsables des trois organisations ont convenu de créer un réseau pour la lutte contre l’esclavage par ascendance en Afrique de l’Ouest via un groupe Whatsap où tous les militants et militantes des droits humains ou toute autre personne voulant participer à l’éradication de l’abject phénomène sont les bienvenues.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org