Cridem

Lancer l'impression
09-01-2019

15:33

Mauritanie : en images, la marche contre la haine et le racisme, à Nouakchott [Vidéo & PhotoReportage]

Des milliers de mauritaniens ont manifesté mercredi 09 Janvier à Nouakchott contre la haine et le racisme, à l’appel du Gouvernement mauritanien.

Le rassemblement a mobilisé des ONGs, des partis politiques, des syndicats, la société civile, des parlementaires, des membres du Gouvernement. Plusieurs slogans ont été scandé par les marcheurs : "Ensemble contre le racisme et les racistes", "Non aux discours de haine", "non aux prêcheurs et artisans de la discorde", "oui pour une Mauritanie prospère, solidaire et unifiée", "Non à la haine et à l'extrémisme".

La marche s’est terminée par un meeting présidé par le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Abdel, en présence du Premier ministre, Mohamed Salem Ould Béchir.

"Je suis là, aujourd’hui, pas en tant que politicienne, pas pour parler de la politique, pas pour appuyer un parti politique, mais je suis là, aujourd’hui, parce que je porte le sang des Mauritaniens. Je suis là parce que nous sommes un pays frère, musulman et nous sommes donc tous unis, unis ensemble. Ce qui nous amène, aujourd’hui, c’est de bloquer le passage, à toute autre personne qui a un autre discours extrémiste que ça soit de toutes les couches, de tous les camps, de tous les politiciens, pour dire non. Nous sommes un seul pays. Si vous voyez ce mélange de la population mauritanienne, vous allez voir que nous sommes unis. Ce n’est pas le discours politique qui nous amène ici ni un discours personnel mais nous sommes là pour une unité nationale", a affirmé à Cridem Zeinabou Mint Taleb Moussa, activiste de la société civile mauritanienne.

"Nous pensons que le pays a besoin de paix. S’il n’y a pas de paix, il n’ya pas d’affaires. Nous voulons un pays pacifié, calme où les citoyens peuvent se retrouver, sans problèmes pour que les affaires marchent mieux et que le développement marche mieux", a déclaré à Cridem Ahmed Hamza, président de la Fédération des Industries et des Mines.

Dans un discours prononcé devant les marcheurs, le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a appelé tous les mauritaniens à se dresser contre les discours de la haine et de l'incitation à la division.

"Votre sortie prouve votre fort sentiment de préserver l’unité nationale et d’assumer votre responsabilité à l’égard de la Nation et de son histoire glorieuse ainsi que votre ferme opposition aux tenants de la discorde au sein du peuple mauritanien, ceux-là même qui ont des agendas extérieurs et des idées destructrices", a ajouté le président Aziz.

Cette marche a fait l’objet de controverse, notamment au sein de la classe politique mauritanienne.

Texte & Photos | Par Babacar Baye NDIAYE

©CRIDEM / (09 Janvier 2019)

-----


Avec Cridem, comme si vous y étiez...






































































































































































 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org