Cridem

Lancer l'impression
10-01-2019

15:33

Mauritanie : fermeté dans l’application de la loi contre la discrimination

Sahara Médias - Le procureur général de la république en Mauritanie Mohamed O. Meymi a initié mercredi 09 Janvier une circulaire consacrant la fermeté dans l’application de la loi incriminant la discrimination contre les personnes et les parties incriminées dans les pratiques liées à la haine et la discrimination.

Cette circulaire, adressée aux procureurs de la république sur toute l’étendue du territoire national, appelle ceux-ci à activer les accusations contre les parties et les personnes impliquées ou à l’origine d’un discours ou la pratique de la haine.

Cette loi incriminant la discrimination avait été adoptée l’année dernière et est entrée en vigueur après sa publication au journal officiel, prévoit des peines de 5 ans de prison assortie de lourdes amendes.

Cette loi qui ne prévoit pas la rétroactivité permet au parquet de poursuivre les auteurs des crimes racistes même en l’absence d’une plainte formulée par les personnes ou les groupes victimes des faits.

Dans son discours mercredi qui a suivi la marche contre la haine et la discrimination, le président Mohamed O. Abdel Aziz avait affirmé que la loi sera fermement appliquée à tous, sans exception.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org