Cridem

Lancer l'impression
11-01-2019

06:00

Un haut responsable rejette l’expérience Boris Eltsine en Mauritanie et met en garde contre ses conséquences

Adrar Info - Le secrétaire général adjoint du gouvernement, Mohamed Ishaq Ould Dah, rejette l’idée selon laquelle, l’un des amis de Mohamed Ould Abdel Aziz, lui succèderait à la présidence, affirmant que la Mauritanie n’est pas obligée de prendre un "Eltsine" au pouvoir pour reconnaître la valeur du président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Dans un article publié jeudi 10 janvier 2019, concernant l’expérience russe, Ishaq ould Dah a dit que la Russie de "Boris Eltsine" était riche en pétrole et en gaz mais fortement endettée. Des gangs commandent dans ses rues et des sociétés étrangères contrôlent ses ressources.

Il a indiqué que l’élite fidèle au président (russe) a accepté son départ du pouvoir sous le sceau de haute trahison.

Le secrétaire général adjoint du gouvernement mauritanien, selon certaines sources, travaille actuellement avec d’autres personnes, pour barrer la route de la présidence, à l’un des éminents compagnons de Ould Abdel Aziz. Il considère que son arrivée au pouvoir marquera la fin de la cohésion du pays et le début de son effondrement.

Source : http://zahraa.mr/node/18860

Traduit par adrar.info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org