Cridem

Lancer l'impression
14-03-2019

13:30

La douane tunisienne accusée d’arnaque par une passagère mauritanienne…

Sahara Médias - Une femme mauritanienne a accusé la douane de l’aéroport international de Tunis Carthage de l’avoir menacé et soustrait un montant de 6.500 euros qu’elle détenait, lors d’une escale alors qu’elle se rendait, avec sa mère, en Arabie Saoudite pour une Oumra.

Dans un entretien avec Sahara Media, cette femme, qui a souhaité garder l’anonymat a déclaré qu’elle avait voyagé le 14 janvier à bord d’un appareil de la compagnie tunisienne pour se rendre en Arabie Saoudite, avec une escale à Tunis accompagnée de sa mère âgée et souffrant de cécité.

Ella précise qu’à la fin de l’escale elle était revenue pour poursuivre ses formalités de départ et a dû prendre du temps pour chercher une chaise roulante pour acheminer sa mère vers l’avion.

Arrivée à la porte d’embarquement, elle affirme avoir été interpelée par une policière ou une douanière, incapable de faire la différence entre les deux a-t-elle dit, qui lui a demandé si elle avait de l’argent sur elle.

En répondant par l’affirmative et en révélant le montant à sa disposition et présenté les documents justificatifs, elle aurait été écartée de sa mère et amenée vers un lieu isolé où elle a subi dit-elle des fouilles humiliantes.

Elle précise avoir a été finalement dépossédée de son argent dit-elle sous prétexte que le montant avait été introduit illégalement dans le pays, malgré les documents attestant le contraire.

« J’ai fortement protesté ajoute-t-elle et refusé d’embarquer avant de récupérer mes avoirs, bénéficiant de la solidarité des autres passagers.

Soumise à pression par la situation de ma mère j’ai été contrainte de poursuivre le voyage, dans l’espoir à mon retour de trouver une solution à ce problème ».

Selon notre interlocutrice, une fois de retour à Tunis, elle a entrepris des démarches auxquelles elle a associé l’ambassade de Mauritanie à Tunis pour tenter de récupérer son argent.

La plainte déposée et les formalités entreprises n’ont rien donné ajoute-t-elle face « à l’entêtement de la direction des douanes dédaigneuse et hautaine à l’endroit des mauritaniens ».

Arrivée il y a quelques jours, la femme s’est rendue au ministère mauritanien des affaires étrangères et rencontré le secrétaire général du département, « courtois et disposé » dit-elle qui s’est engagé à œuvrer pour trouver une solution à ce problème.

Elle a salué la disponibilité du ministère qui aurait adressé une correspondance en ce sens à l’ambassade de Tunisie.

Selon cette femme le fait ne semble pas isolé, d’autres mauritaniens lui ont révélé à son retour à Tunis le peu de considération porté par les douanes de l’aéroport de Tunis aux mauritaniens, victimes de l’ignorance des lois ajoute-t-elle.

Sahara Media a tenté vainement de contacter la direction de l’aéroport de Tunis Carthage et la direction des douanes pour recueillir leur point de vue, les numéros de téléphone affichés sur leur site électronique ne répondent pas.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org