Cridem

Lancer l'impression
11-07-2019

07:45

Affaire Ould M’Khaytir : Des Ulémas, imams et Fakihs donnent une conférence de presse

AMI - Les locaux du ministère des affaires islamiques et de l’enseignement originel à Nouakchott ont abrité, mercredi, une conférence de presse, organisée par un groupe d’Ulémas, d’Imams, Fakihs (jurisconsultes musulmans), Cheikhs de mahadras et autres sources de référence en matière religieuse.

Les membres de ce groupe étaient invités, lundi dernier, par la Présidence de la République à une concertation destinée à donner un avis au sujet d’une question en suspens et extrêmement sensible compte-tenu de ses dimensions religieuses.

Intervenant pour l’occasion, le porte-parole du groupe, le fakih et professeur Aboubekrine Ould Ahmed a précisé que la rencontre a pour but de jeter la lumière sur l’affaire du nommé Mohamed Cheikh Ould M’Khaytir.

Il a ajouté que le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a informé les Ulémas, Imams, Fakihs, Cheikhs de mahadras au niveau de toutes les wilayas du pays sur les différentes étapes de cette affaire.

Le professeur Aboubekrine Ould Ahmed a précisé, par la suite, que la justice est la seule autorité habilitée à trancher dans cette affaire et que le groupe avait exigé deux conditions dont la première est que l’intéressé se repentisse de manière claire et publique, tandis que la seconde est relative à la réalisation d’un écrit détaillant les différentes étapes du processus du début à la fin.

"Il s’agit là d’une question de jurisprudence et que pour ce genre de cas il faut tenir compte de l’intérêt du pays et des musulmans", souligne, M. Aboubekrine Ould Ahmed.

Ce dernier a passé en revue des modèles de l’approche suivies par le prophète Mohamed (paix et salut sur lui) à l’endroit des hypocrites, notant que les exigences et finalités de l’Islam mettent au premier rang les intérêts des musulmans, tout comme elles privilégient l’amnistie plutôt que la condamnation à mort.

Il a souligné qu’il ne faut pas accuser les gens dans leurs intentions à fortiori les Ulémas, les Fakihs et les Imams, appelant tous à suivre leur bonne conscience et faire en sorte que le bien du pays soit leur seul objectif.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org