Cridem

Lancer l'impression
11-07-2019

15:55

Biram accuse certains milieux de la majorité de vouloir saboter le dialogue

Sahara Médias - Le candidat aux dernières élections présidentielles Biram Dah Abeid a accusé ce jeudi certains milieux non officiels du régime actuel de s’être infiltrés dans le camp de l’opposition afin de perturber le dialogue arrivé à un stade avancé.

Lors d’un point de presse, Biram Dah Abeid, a dit que le calvaire du peuple mauritanien mérite de trouver des solutions, eu égard au danger que constitue la persistance des parties politiques sur la même voie.

Il a ajouté que le régime l’avait contacté et a exprimé sa disponibilité au dialogue avec les candidats de l’opposition et non pas pour la seule concertation.

Biram a ajouté qu’il avait informé les candidats de la disponibilité du régime à dialoguer avec l’opposition, avant d’ajouter que certains ont affirmé qu’ils n’étaient pas au courant de ce dialogue alors que d’autres s’y sont opposés.

Il a mis en garde contre les tentatives de certains milieux du régime, qualifiés de « pourris » d’empêcher ce dialogue.

Biram Dah Abeid a appelé à l’éveil et à faire pression sur le régime pour le mettre en face de ses responsabilités et à accroître davantage la cohésion nationale.

Le candidat arrivé en deuxième position lors des élections présidentielles a évoqué les différentes mesures prises par l’opposition avant d’ajouter que le conseil constitutionnel avait fermé la porte de la solution juridique devant eux et que la descente dans la rue serait catastrophique et dangereux le pouvoir ayant pris le devant pour l’envenimer.

Pour le candidat l’entame d’un dialogue sérieux exige la libération des détenus d’opinions et l’assainissement du climat, ajoutant qu’il mettra fin au dialogue dès que le pouvoir arrêterait ses contacts.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org