Cridem

Lancer l'impression
10-08-2019

18:30

Premier Gouvernement de Ould Ghazouani : «Indignation générale au sein de la communauté Wolof »

Initiatives News - Chers compatriotes,

Nous tenons à informer l’opinion publique nationale au nom de toute la communauté Wolof de Mauritanie de l’indignation générale de notre communauté face à l’absence totale de ministres Wolofs dans le nouveau gouvernement de la République Islamique de Mauritanie.

Nous souhaitons plein succès au Premier Ministre et à toute son équipe pour la lourde tâche qui les attend et nous sommes confiants que forts de leurs riches expériences, ils travailleront en vue d’assurer le progrès et la prospérité pour notre peuple, de maintenir la paix et la stabilité dans le pays, de protéger les intérêts nationaux sur le plan régional et international.

Nous écrivons cette lettre, pour dire notre indignation en tant que communauté faisant partie intégrante de ce pays que nous aimons tant.

Cette indignation est causée par l’absence totale de ministres issus de notre communauté du gouvernement dont les membres ont été nommés le 08 Août 2019 où toutes les autres composantes de la société mauritanienne sont pourtant bien représentées sans et sauf les Wolofs, alors qu’une campagne sans précédente avait été menée par des mauritaniens patriotes membres de notre communauté pour l’élection au premier tour du Président de la République, Mohamed Cheikh Ghazouani.

La communauté Wolof de Mauritanie ne manque pas des cadres diplômés et ne manque non plus de responsables politiques. Cette communauté paisible et sans aucun problème se voit privée de ce droit pourtant accordé à toutes les autres communautés de notre pays.

Nous voudrions rappeler que Monsieur le Président de la République, Son excellence Mohamed Cheikh Ould Ghazouani a promis lors de sa déclaration de candidature, puis lors de sa cérémonie d’investiture qu’il veillerait à ce que toutes les communautés du pays se sentent chez eux et qu’il travaillerait à renforcer l’unité nationale. Nous constatons qu’hélas cette unité nationale est entrain de se construire sans notre communauté.

Nous signalons qu’à l’exception de deux années pendant le règne de son Excellence Sidi Ould Cheikh Abdallah, notre communauté n’a jamais eu de ministres depuis l’accession de notre pays à l’indépendance, alors que toutes les autres communautés ont toujours été représentées dans tous les différents gouvernements qui se sont succédé au fil des années.

Nous demandons au Président de la République et à son premier ministre d’entreprendre les mesures nécessaires afin de revoir cette situation le plutôt possible et de nous rétablir dans nos droits en tant que communauté à part entière de cette République que nous aimons tant.

Nous réitérons encore une fois notre souhait d’une réussite totale à la nouvelle équipe gouvernementale dans tout ce qu’elle entreprendra pour notre cher pays et réclamons notre droit de pouvoir participer à l’effort de construction nationale.

Avec toute notre gratitude et notre amitié sincère.

Nouakchott le, 10 Août 2019

La Communauté Wolof de Mauritanie



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org