Cridem

Lancer l'impression
13-08-2019

09:35

Néné Kane : Qui est la ministre des Affaires sociales de l’Enfance et de la Famille ?

La Nouvelle Expression - Peu connue du grand public jusque-là, Néné Kane est, désormais, sous les feux de la rampe. Elle vient d’être nommée ministre des Affaires sociales de l’Enfance et de la Famille.

Sa mission sera d’assurer la solidarité nationale et la protection sociale des groupes vulnérables, la sauvegarde de la famille et le bien être de l’enfant, ainsi que la promotion de la femme et sa pleine participation au processus décisionnel et à celui du développement économique et social, et ce en conformité avec les valeurs islamiques du pays et en tenant compte de ses réalités culturelles et civilisationnelles et les exigences de la vie moderne.

Comment en est-elle arrivée là ?

La fille de Mamadou Kane (un ancien cadre de la Pharma Rim) que l’on décrit aujourd’hui comme une dame courtoise dynamique s’est hissée au sommet à force de travail.

Née en 1974, elle entre à l’université de Nouakchott en 1994. En 98 elle est déjà titulaire d’une maitrise en gestion.

En 1999 elle s’envole pour l’Ile Maurice y entame un cursus universitaire et décroche en 2000 un master en création, reprise et développement d’entreprises.

De retour au pays, elle intègre le circuit du travail. A partir de 2001, elle est facilitatrice internationale auprès de l'unité CEFE (Compétence Economique pour la Formation à l’Esprit d’Entreprise), Nouakchott-Mauritanie.

En 2005 Néné Kane - une trilingue qui maitrise le français, l’arabe et anglais - s’inscrit à l’Université de Reims Champagne- Ardenne (France) et cumule le statut de chercheuse et la fonction de consultante internationale du Fonds d'investissement pour le climat des affaires et l'environnent des affaires (ICBE).

En 2009, elle décroche un doctorat en Sciences de gestion à l’Université de Reims Champagne- Ardenne. Remarquée elle est engagée comme maitre de conférence au sein de cette université.

Forte de son expérience en matière de consulting la self mad woman experte en entrepreneuriat fonde le Groupe de recherche pour l’entrepreneuriat en Afrique (GREA) qui aujourd’hui fait des consultations internationales en développement.

En 2011 à 2018, elle est consultante sur le développement social à la Banque mondiale.

Et en 2019 elle dévient consultante à l’ONUDI Cartographie sur les politiques d’intervention de l’emploi des jeunes et des femmes.

Enfin en aout 2019 le personnage haut en couleurs est nommée ministre des Affaires sociales de l’Enfance et de la Famille avec comme mission assurer la solidarité nationale et la protection sociale des groupes vulnérables, la sauvegarde de la famille et le bien être de l’enfant, ainsi que la promotion de la femme…

Va-t-elle réussir ? Tout indique qu’elle a les cartes en main pour relever les défis qui l’attendent.

Gayi Diawara



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org