Cridem

Lancer l'impression
10-09-2019

15:33

Les créanciers de Cheikh Aly Ridha décident de porter plainte contre Ould Abdel Aziz

Adrar Info - Après 22 jours de rassemblement continu devant la résidence de Cheikh Aly Ridha, ses créancières ont décidé, en concertation avec des juristes de porter plainte devant la justice, contre Cheikh Aly Ridha et l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Tous les créanciers et créancières de Cheikh Aly Ridha se sont réunis lundi dans la soirée et ont décidé à l’unanimité, de mettre fin à leur sit-in devant le domaine du cheikh, dans le quartier Teyssir, au nord de Nouakchott, et de porter l’affaire devant la justice, non sans avoir pris, au préalable, contact avec plusieurs juristes, notabilités et avocats.

Compte tenu de l’ampleur du préjudice causé à des milliers de citoyens dont la plupart sont pauvres (retraités, femmes veuves et/ou chefs de ménage), dessaisis de leur seul bien immobilier, par duperie montée par Cheikh Aly Ridha, les créanciers, qui ont tapé, en vain, toutes les portes, pour chercher à percevoir les prix de leurs maisons et terrains vendus, ont convenu d’entreprendre les procédures, pour introduire l’affaire, devant les juridictions mauritaniennes.

Et si nécessaire, disent-ils, devant les tribunaux internationaux.

Les créanciers accusent Cheikh Aly Ridha de n’avoir pas respecté ses engagements, mais aussi l’État mauritanien, au travers de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz qui, disent-ils, a cautionné, par laisser-faire sur le territoire national, des transactions domaniales illégales commanditées et gérées, pour compte et par Cheikh Aly Ridha.

CP/Adrar.info





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org